En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 23 avril 2019

Le goût du voyage

chef pâtissier fairmont le château frontenac hôtel

Joël Lahon a grandi auprès d’un père qui voyageait beaucoup pour le travail. Il a hérité de cette envie de partir au loin. Pour lui, cela semble être une façon de s’ouvrir aux autres, mais aussi de continuer à apprendre.

D’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours été attiré par le Québec, les grands espaces et le style de vie auxquels on associe traditionnellement la province. Plusieurs étapes l’ont finalement mené à cet objectif beaucoup plus tardivement dans sa vie qu’il ne l’aurait cru au départ.

Avant de devenir pâtissier, Joël Lahon a eu une belle carrière sportive en Europe. « Tu apprends à te dépasser, tu évolues, tu prends des coups : je suis sorti de cet univers un peu fatigué, alors j’ai décidé de voyager ». Lorsqu’il retourne en France après quelque temps loin de chez lui, Joël suit une voie qui l’attendait depuis longtemps : celle de devenir pâtissier. « Contrairement à la croyance populaire, être pâtissier n’est pas une image de réussite en France, mais j’ai toujours tout fait par passion, je n’ai jamais travaillé pour l’argent ». Ayant toujours envisagé cette profession, il était naturel pour lui d’étudier dans ce domaine. « Chez nous, on aime manger. On n’a pas fini un repas qu’on parle déjà du prochain ! ».

Tour du monde des saveurs

Au terme de sa carrière sportive, Joël entame des études de pâtisserie. Après avoir cumulé quelques années d’expérience professionnelle durant ses études, l’appel de l’étranger fait son retour. À nouveau, Joël aspire à la découverte de cultures, de paysages, d’odeurs, de traditions… En somme, composer avec l’inconnu pour mieux trouver sa voie dans son nouveau métier.Un chasseur de têtes communique alors avec lui et lui parle d’une offre d’emploi à Londres. Au moment de partir pour passer l’entrevue, Joël sait qu’il ne reviendra pas. Quelques années plus tard, il poursuit son parcours au sein d’un prestigieux restaurant asiatique. C’est alors le début d’une grande aventure à travers le monde. De Londres au Japon, en passant par l’Australie et les États-Unis, Joël parcourt le globe pour vivre de sa passion. C’est à Miami qu’il rencontre sa conjointe et fonde sa famille quelques années avant de partir pour le Mexique.

Le choix du Québec

Quand on lui demande la raison pour laquelle lui et sa femme ont choisi le Québec après un tel tour du monde, le discours de Joël est très convaincant. « On avait la possibilité de retourner vivre aux États-Unis après les quelques années passées au Mexique. On a préféré choisir le Québec pour sa proximité avec nos valeurs sociales et familiales ainsi que pour retrouver l’équilibre ». Selon Joël, la sécurité ainsi que la qualité et le prix des services publics, comme l’éducation par exemple, sont incomparables au Québec. C’est également un endroit idéal pour s’y établir à long terme. De plus, la conjointe de Joël est québécoise, c’était donc un choix naturel pour eux. « C’est mon beau-père qui m’a introduit au monde québécois quand nous sommes arrivés […] j’ai tout appris avec lui », nous raconte-t-il en riant. Pour Joël, la polyvalence de cette génération de Québécois est impressionnante et inspirante.

Mais, d’un point de vue professionnel, son arrivée au Québec est plus difficile que prévue. Joël connaît alors quelques expériences non concluantes en pâtisserie et dans d’autres domaines. Toutefois, l’année 2014 marque un tournant dans sa carrière : il débute son aventure comme pâtissier au célèbre Fairmont Le Château Frontenac, à Québec. Joël se démarque rapidement, grâce à l’optimisation des pratiques et de la productivité du département, et il gravit les échelons. Peu de temps après son arrivée, il est promu au titre de Premier Chef Pâtissier. Mais il reste humble. « Quand je suis arrivé, j’ai dû m’adapter, j’ai appris beaucoup de mes collègues ». Joël est convaincu qu’on ne finit jamais d’apprendre, quelles que soient ses expériences précédentes.

Quand je demande à Joël ce qu’il aime du Québec, il ne tarde pas à me dire qu’ici il peut profiter de la nature et des saisons, en plus de la qualité de vie. « Il y a tout un monde à découvrir au Canada et j’ai surtout envie que ma fille devienne une Québécoise ». En vacances à Québec, pendant qu’il demeurait à Miami, Joël se souvient d’une photo précise de lui et de sa fille sur ses épaules devant l’emblématique Fairmont Le Château Frontenac. Il ignorait encore toutes les étapes qui le mèneraient à faire lui aussi partie de l’histoire du Château. À bien y penser, c’était son destin !

Pour en savoir plus, consultez les sites fairmontcareers.fr et accorhotels.jobs.

Autres conseils d'experts

Chaque année, la Ville de Montréal propose un programme de parrainage professionnel sous la forme d’un stage rémunéré de 26 semaines. Une réelle opportunité pour intégrer le milieu du travail québécois.

Publié le : 22 mai 2019

Vous voulez immigrer au Canada ? Encore faut-il déterminer le programme qui vous correspondra le mieux !

Publié le : 14 juin 2019