En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 01 février 2016

Le portfolio professionnel : un outil pour faire valoir ses compétences

Faire reconnaître les compétences acquises à l’étranger est un défi auquel sont confrontées de nombreuses personnes nouvellement arrivées au Québec. Si vous vivez ce genre de situation, le portfolio professionnel est un outil qui vous sera très utile.

Un portfolio?! Ce n’est pas réservé aux artistes?

Et bien, non! Aujourd’hui, c’est un outil à la portée de tous. Un portfolio, c’est un document dans lequel vous gardez des traces de toutes les réalisations à travers lesquelles vous avez construit votre expérience.

Concrètement, à quoi ça sert?

En recherche d’emploi, le portfolio permet d’illustrer, à l’aide d’un exemple concret, les connaissances et compétences que l’on veut faire valoir et ainsi, de rassurer et de convaincre notre futur employeur. Votre diplôme n’a pas d’équivalent au Québec? Présentez vos meilleurs travaux ou quelques plans de cours pour aider le recruteur à mieux comprendre votre cheminement académique. Vos titres d’emplois n’existent que dans votre pays d’origine? Illustrez vos différentes tâches ou réalisations en apportant, par exemple, des photos d’un projet que vous avez réalisé ou des textes que vous avez rédigés.

Par où commencer? - le portfolio de base

La réalisation d’un portfolio demande du temps. Il faut réfléchir, prendre du recul. Commencez d’abord par identifier vos compétences, puis associez-les à une réalisation. Faites la même chose avec vos qualités professionnelles. Ajoutez à ça des copies de vos diplômes, vos relevés de notes, vos attestations de formation continue, vos bourses d’excellence. N’oubliez pas d’inclure toutes vos lettres de recommandation et les courriels de remerciement reçus dans le cadre de vos différents emplois. Ceci constituera votre portfolio de base, dans lequel vous irez puiser pour préparer votre portfolio personnalisé.

Et ensuite? – le portfolio personnalisé

Adaptez votre portfolio pour chaque type de poste. Sélectionnez les travaux les plus pertinents. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité. Il n’est pas nécessaire de présenter l’ensemble de vos réalisations. Mettez régulièrement à jour votre portfolio. N’oubliez pas d’inclure une table des matières pour en faciliter la lecture.

Quel format choisir?

Vous pouvez avoir un portfolio papier ou un e-portfolio. Les deux formats sont aussi bons et comportent chacun leurs avantages et leurs limites. Par exemple, si le portfolio numérique nous assure une présence en ligne de qualité, il s’adapte moins bien à chaque poste. S’il s’envoie facilement avec un CV (augmentant du même coup nos chances d’obtenir une rencontre), il demande une plus grande logistique au moment de l’entrevue. La solution? Avoir les deux! Il n’est pas nécessaire de réinventer la roue. On peut retrouver les mêmes documents (ou presque) dans les deux formats. Aujourd’hui, de nombreux sites Internet vous permettent de réaliser gratuitement un e-portfolio.

Bonne rédaction!

Auteur : CREMCV (Centre de ressources en employabilité Montréal Centre-Ville)

Le Club de recherche d’emploi Montréal Centre-Ville a pour mission de favoriser l’employabilité en tenant compte des besoins des personnes et avec sensibilité.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

5a6cf773 a28f 420d 9d25 181f07e81663
Elles s’appellent Cortland, Lobo, Empire, Spartan ou encore McIntosh. À l’automne, c’est tout le Québec qui vit au rythme de la pomme et pour cause : derrière le fruit se cache un art de vivre québécois dont on n’a aucune raison de se priver !

Publié le : 12 octobre 2018

7c98ce56 48c5 40bb aadc 5a566d610965
Vous voilà à présent installé dans le Grand Montréal. Après l’euphorie de la rentrée, il faut s’atteler à quelques aspects de la vie pratique à commencer par l’une des préoccupations majeures des étudiants : le budget.

Publié le : 17 octobre 2018