En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 29 janvier 2019

Les corvées de l'hiver auxquelles vous n'échapperez pas

particulier déneigement déneiger trottoir maison

Froid, intempéries, redoux, fontes, gels et rechutes dantesques de neige... l’hiver québécois n’est pas qu’une affaire de paysages : il est à bien des égards le métronome quotidien d’une population qui doit s’adapter aux contraintes naturelles. Plus que les autres saisons, l’hiver requiert de tous le respect de règles de civisme et de savoir-vivre ensemble, qui sont parfois sanctionnées par la loi. Tour d’horizon des principales !

Déneigement et déglacement : soyez responsable

Malgré les vastes campagnes de déneigement, l’hiver québécois nous expose au quotidien aux dangers de la neige et de la glace. Que l’on soit piéton, cycliste ou automobiliste, il existe des règles, certaines connues, d’autres moins, qui, dans bien des cas, soulève un certain nombre de questions : doit-on déneiger/déglacer ses accès extérieurs ? Qui est en charge de le faire ? Qui est responsable en cas de chute ou d’accident impliquant un tiers ?

Propriétaires et locataires sont tenus d’assurer la sécurité des accès à leur habitation. Mais, avec les conditions climatiques changeantes, une surveillance constante des accès n’est pas réaliste. Il leur est donc demandé d’agir en « bon père de famille ». Un comportement en apparence bien subjectif, mais qui peut avoir de très sérieuses conséquences financières en cas de poursuites judiciaires.

Que faire si vous êtes locataire ?

Vérifiez au moment de la signature de votre bail à qui incombe la responsabilité de déneiger et déglacer les diverses parties des espaces extérieurs. Si cela n'est pas précisé, le Code civil impose au propriétaire de le faire. Le locataire est alors tenu d’avertir son propriétaire si un escalier ou un stationnement est dangereux, faute de quoi il pourrait être jugé en partie responsable en cas d’accident.

Vous êtes propriétaire de votre logement ?

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) recommande de :

  • retirer la neige accumulée sur votre propriété pour éviter les risques d’effondrement ;
  • prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des personnes qui circulent près du bâtiment ;
  • confier le déneigement à des entreprises expérimentées et équipées.

Au sein d’une copropriété, c’est la déclaration de copropriété qui détermine les responsabilités du syndicat et des copropriétaires.

Dans tous les cas, respectez les règles de bon voisinage. Ne déposez pas de neige chez votre voisin.

Notez que, d’une ville à l’autre, la réglementation peut changer. De nombreuses municipalités interdisent de déposer la neige dans la rue ou sur les trottoirs. À Québec, lesamendes en cas de constat d’infraction peuvent varier entre 150 et 1 000 $ CAN.

Dans tous les cas, ne négligez pas le contrat d'assurance habitation et sa section protégeant les titulaires en cas de dommages involontaires causés à un tiers. Il est très important de souscrire une telle assurance, en particulier lorsqu’on est un nouvel arrivant et que l’on n’est pas encore familier avec l’ampleur des conséquences que peut avoir l’hiver, ici. En cas d’accident sur votre terrain (chute d’un passant sur votre périmètre, d’une branche gelée, etc.), ayez le bon réflexe : appelez votre assureur.

L’hiver en voiture : objectif sécurité !

L’hiver, gare aux contraventions !

Respectez la réglementation relative au stationnement et aux opérations de déneigement (voir, par exemple, notre Petit guide du stationnement hivernal en ville).

N’oubliez pas, la sécurité est l’affaire de tous et commence par le respect du Code de la sécurité routière et l’adoption des bons comportements.

Installez vos pneus d’hiver

Durant la saison froide, les voitures doivent être équipées de pneus spéciaux, munis du pictogramme hivernal. En 2019, la date d’entrée en vigueur des pneus d’hiver est modifiée et au 1erdécembre. La date de leur retrait légal demeure fixée au 15 mars.

Amendes : de 200 à 300 $ CAN (taxes en sus).

Évitez les « igloos mobiles »

Le pare-brise et les vitres du véhicule doivent être libres de matières pouvant nuire à la visibilité du conducteur. Oubliez la fonction dégivrage de la lunette arrière et prenez le temps de passer la brosse. Si vous croisez la route de la police, cela s’avèrera plus payant que les quelques minutes que vous penserez avoir gagnées au départ.

Amendes : de 100 à 200 $ CAN (taxes en sus).

Ajoutons qu’il est interdit de circuler avec un véhicule couvert de neige ou de glace qui peuvent se détacher et présenter un danger pour les usagers de la route.

Amendes : de 60 à 100 $ CAN (taxes en sus).

Et tant que vous y êtes, pensez à nettoyer vos phares de voitures. Voir et être vu n’est jamais plus important qu’en hiver et trop souvent croise-t-on encore sur la route des voitures partiellement déneigées et qu’on ne remarque la présence qu’à la dernière minute. Et si vous ne savez pas comment gérer ce petit tracas efficacement, on vous explique comment faire !

Adaptez votre conduite

En cas de visibilité réduite ou de chaussée glissante, vous devez diminuer votre vitesse et garder une distance sécuritaire avec le véhicule devant vous. Même lorsque la route semble déneigée et traitée, restez maître de votre véhicule en tout temps - et ralentissez au moment de franchir les accumulations d'eau qui forment de véritables lacs d'eau croupie le long des trottoirs lors des fontes, pour épargner les passants, travailleurs et écoliers.

Amendes : 60 $ CAN (taxes en sus) et 2 points d’inaptitude

Bon à savoir : dans le cadre d’un projet pilote, la Société de transport de Montréal (STM) autorise les adeptes de ski et de planche à neige à transporter leur matériel dans le métro et dans les autobus, y compris aux heures de pointe. 

En résumé, informez-vous et profitez de l’hiver en toute quiétude car, comme le chantait si bien l’artiste québécois Gilles Vigneault, « Mon pays ce n'est pas un pays, c'est l'hiver » !

Et pour avoir un aperçu de ce que les nouveaux arrivants pensent de leur premier hiver au Québec, rendez-vous sur notre chaîne YouTube !

Auteur : Aude Maignien

Diplômée de l’École du Louvre et de la Sorbonne, Aude est une passionnée de culture sous toutes ses formes. Curieuse et créative, elle aime jouer avec les mots, connecter les idées et développer des concepts pour faire passer des messages et générer de l’émotion. Installée depuis 2012 au Québec, elle n’a de cesse de (faire) découvrir la Belle Province.

Autres conseils d'experts

Que l’on soit salarié ou travailleur autonome, apprendre les subtilités des déductions d’impôts peut s’avérer gagnant. Voici comment y arriver.

Publié le : 21 février 2019

Si Montréal voue un tel culte à son équipe de hockey, c’est que la légende des Canadiens va bien au-delà du sport : ils sont un fascinant témoin de plus d'un siècle d'histoire d'une ville et d'un peuple.

Publié le : 28 février 2019