En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 12 février 2014

Les types de logements en location au Québec

Il existe principalement trois types de logements au Québec : les non-meublés, les semi-meublés et les meublés en location temporaire.

Le non-meublé

L’immense majorité des logements à louer se classent dans cette catégorie. Dans le non-meublé, comme son nom l’indique, le locataire doit apporter tous ses meubles et même ses électroménagers (lave-linge, sèche-linge, frigo, etc.). Il est possible, mais rare,  que le chauffage soit inclus dans le prix. Si c’est le cas, cela doit être mentionné clairement sur le bail de location. C’est le locataire qui doit contacter les fournisseurs de services pour s’enregistrer à titre de client (électricité, gaz, câble télé, Internet, téléphone, etc.) et payer toutes ces factures La location se fait avec un bail de la Régie du Logement du Québec. Ce bail est obligatoire et se vend 1,99$ dans les librairies. Il est fourni par le propriétaire. Pour en prendre connaissance : www.louiseroy.com/pdf_files/bail_fr.pdf   Pour tout savoir sur le bail de location obligatoire : www.rdl.gouv.qc.ca/fr/droits/droits.asp Ce bail est généralement signé pour une période d’un an, commençant généralement le 1er juillet. Le propriétaire a le droit de demander une preuve de solvabilité.

Le semi-meublé

Le logement semi-meublé intéresse ceux qui disposent de meubles, mais pas d’électroménagers. On y trouve donc au minimum cuisinière et réfrigérateur. Si d’autres électroménagers sont inclus dans la location, ils doivent être clairement mentionnés sur le bail de la Régie, généralement signé pour 1 an commençant généralement le 1er juillet. Les locataires doivent contacter les fournisseurs de services (électricité, gaz, etc.) et payer tous les frais mensuels à moins que le chauffage ne soit inclus dans la location, ce qui doit être indiqué sur le bail. Le propriétaire a le droit de demander une preuve de solvabilité.

Le meublé

L’appartement meublé est la formule recherchée par les locataires qui souhaitent un appartement en location temporaire complètement meublé et équipé et «prêt à vivre».  Il se loue pour des périodes allant de quelques jours à plusieurs mois. Dans un appartement meublé, le locataire s’attend à ce que tout soit inclus : meubles, électroménagers, articles de cuisine, vaisselle, chauffage, électricité, câble télé, Internet, téléphone, etc. Dans ce type de location, le bail de la Régie n’est pas nécessaire. L’utilisation d’un contrat écrit entre les parties n’est même pas obligatoire.  Toutefois, et pour des raisons évidentes,  il est fortement recommandé, pour se protéger,  d’exiger un contrat écrit et clair qui indique inclusions et exclusions ainsi que le loyer exigé. Aucune loi ne dicte ce qui doit être fourni dans un appartement meublé. Libre donc à un propriétaire ou une petite agence de concocter sa propre formule, ce qui peut être décevant pour le locataire. La preuve de la solvabilité n’a pas à être établie puisque ce genre de location s’apparente à celle d’une chambre d’hôtel 

Carmen

Réseau Appartements et Gîtes au Québecwww.ragq.com

Auteur : RAGQ

Le Réseau Appartements et Gîtes au Québec (RAGQ.com) est une entreprise qui dispose de plus de 600 appartements meublés en location courte durée et longue durée dans le Grand Montréal. Le RAGQ offre également des services de gestion immobilière aux propriétaires désireux de déléguer la gestion et la location de leur bien. <a href="https://www.ragq.com/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

À la veille des élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain, voici un tour d’horizon des spécificités du système politique canadien et des principaux enjeux à venir.

Publié le : 24 septembre 2019

Quand on est un couple mixte et qu’on devient parents, l’éducation linguistique de l’enfant peut être un vrai casse-tête. Comment préserver les deux langues tout en permettant le meilleur apprentissage ? Témoignages.

Publié le : 23 août 2019