En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 04 octobre 2019

Marché de l’occasion : bien plus que des petits prix !

Vente de garage occasion seconde main

Détenteur d’un visa temporaire ou d’une résidence permanente, vous aurez, dès votre arrivée, plusieurs frais à assumer en plus de ceux liés à l’obtention du visa. Que vous optiez pour un conteneur ou pour une simple valise, vous devrez probablement acheter des vêtements d’hiver adaptés, des électroménagers et d’autres articles indispensables à une bonne installation. Que le taux de change soit à votre avantage ou non, l’ensemble de ces dépenses peut rapidement devenir coûteux et difficile à absorber dans un budget, en particulier si vous n’avez pas d’emploi à votre arrivée. Comment optimiser ses dépenses et limiter les frais ? Une solution très simple, économique et écologique : vous tourner vers le marché de l’occasion et du reconditionnement !

L’occasion, un phénomène croissant au Québec

Vous découvrirez très vite que les tendances de consommation au Québec s’inscrivent de plus en plus dans une logique de valorisation et de recyclage des produits d’occasion, aussi bien en ville que dans les milieux ruraux. En 2018, près de 80 % des Canadiens ont acheté ou vendu des biens de seconde main, déjà utilisés, mais encore fonctionnels. Le Québec n’échappe pas à la règle, et consommateurs comme entrepreneurs montrent une belle ouverture — et une certaine dose de créativité — en la matière.

Le système de l’occasion peut prendre plusieurs formes : don, achat, échange, location ou encore prêt. Vêtements, chaussures et accessoires font partie des biens les plus échangés. Mais on trouve également des meubles, des articles ménagers et bien sûr toute la panoplie de l’équipement pour enfants, du nourrisson à l’adolescent.

Financièrement avantageuse, cette pratique est aussi écoresponsable, car elle contribue à endiguer la surconsommation en donnant une seconde vie à des produits encore parfaitement fonctionnels. En outre, elle ne nuit pas au dynamisme de l’économie québécoise. À l’heure de la conscientisation environnementale, elle est un bon moyen de mêler l’utile à l’agréable et d’apporter sa pierre à l’édifice !

Les canaux du marché d’occasion au Québec

Une erreur est souvent commise en arrivant : acheter des affaires dans la précipitation, soit par effet de mode, soit en pensant faire une bonne affaire au taux de change, qui n’en est pas vraiment une en réalité. L’achat souvent dispendieux du manteau d’hiver en est la parfaite illustration : il vient souvent pénaliser le budget des bottes, un équipement au moins aussi important que le manteau. Pour vous faire économiser de l’argent (et du temps), voici une liste non exhaustive des canaux de seconde main les plus populaires au Québec, outre la plateforme web Kijiji.ca

Les ventes de garage (ou ventes-débarras)

Elles se définissent par la mise en vente à prix réduit, par des particuliers, sur leur propriété, d’objets dont ils veulent se défaire. Très populaires au Québec, elles se déroulent essentiellement l’été. Le site bon-debarras.ca permet de rechercher les ventes-débarras les plus proches.

Les magasins à vocation sociale : Renaissance, Armée du salut

Vous deviendrez vite accro au Upcycling et au Do It Yourself (DIY), deux tendances consistant à transformer, personnaliser et revaloriser des matériaux ou objets déjà utilisés. En plus de faire une action sociale en magasinant dans des enseignes de réinsertion professionnelle, vous pourrez trouver ici des trésors à rénover.

Les magasins d’occasion (ou centres de liquidation)

Ils sont nombreux au Québec, et vous y trouverez de l’ameublement, de la literie, de l’électroménager reconditionné et prêt à être livré, comme à la boutique Ameublement Elvis, à Montréal, par exemple, ou encore des vêtements dans les Villages des valeurs

Les groupes Facebook 

Des groupes privés, souvent de quartier, permettent à des particuliers d’acheter des objets usagés : Le bazar familial de Rosemont, Le Bazar de Rosemont-La Petite Patrie, Le vrai Grand Bazar de Sorel-Tracy, Le bazar de Laval et environs, etc. Certains, comme As-tu ça toi ? Grand Montréal, aident même à trouver des biens matériels gratuits à récupérer directement chez les généreux donateurs. Facebook a mis en place sur son réseau, Marketplace, un espace pour l’achat et la vente d’articles.

PVTistes.net

Le site propose des ventes de déménagement et dispose d’un groupe Facebook pour les petites annonces à Montréal : groupe des PVTistes à Montréal — Petites annonces. S’adressant en principe à des résidents majoritairement temporaires, beaucoup d’affaires s’y vendent et de bons plans s’y échangent toute l’année.

Les bazars 

Parfois organisés dans des sous-sols d’église, les bazars raviront les amateurs de déco avec leurs objets rares et inusités : Bazar vintage Montréal, Bazar vintage du plateau.

Vous n’êtes pas convaincu ? Optez, pour les vêtements d’hiver par exemple, pour l’achat neuf, mais local grâce à des évènements tels que La Grande Braderie de mode québécoise, un rendez-vous semestriel permettant de dénicher des articles de designers québécois (échantillons et surplus d’inventaires) à prix réduit. Idéal pour se trouver un beau manteau d’hiver !

Auteur : Aude Maignien

Diplômée de l’École du Louvre et de la Sorbonne, Aude est une passionnée de culture sous toutes ses formes. Curieuse et créative, elle aime jouer avec les mots, connecter les idées et développer des concepts pour faire passer des messages et générer de l’émotion. Installée depuis 2012 au Québec, elle n’a de cesse de (faire) découvrir la Belle Province.

Autres conseils d'experts

Dans sa cuisine, Jérémie Jean-Baptiste aime combiner parfums et saveurs, et il en va de même pour sa vie. De ses racines martiniquaises, son vécu français et son immigration québécoise, il a concocté une recette d’intégration culturelle unique.

Publié le : 13 septembre 2019

La gestion de ses comptes bancaires relève, au Québec, de pratiques nord-américaines que les nouveaux étudiants internationaux doivent rapidement maîtriser pour profiter pleinement de leur vie financière.

Publié le : 03 septembre 2019