Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 03 juillet 2016

Ne partez pas de zéro : découvrez la RAC !

M. Rodrigo Jiménez, 38 ans, originaire du Venezuela est titulaire d’un baccalauréat en comptabilité obtenu dans son pays d’origine. Il est arrivé au Québec avec sa famille il y a quatre ans. Dès son arrivée, M. Jiménez s’est concentré à temps plein à l’apprentissage du français. À la fin de la francisation,  il a effectué une recherche d’emplois, mais sans succès. «J’ai ensuite exploré la possibilité d’entamer une démarche auprès de mon ordre professionnel, mais j’ai opté pour un retour aux études à temps plein en m’inscrivant à un certificat universitaire en administration.» Parallèlement à ses études, pour subvenir aux besoins de sa famille, M. Jiménez a accepté un poste de manœuvre dans une usine de production. Après un certain temps, la conciliation travail - famille - études s’est avérée insoutenable, il a dû mettre un terme à ses études universitaires.

Comment avez-vous entendu parler de la Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC)?

« Je me suis inscrit dans une démarche d’employabilité et mon conseiller en emploi m’a encouragé à assister à une rencontre d’information offerte par la RAC. »

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous engager dans une démarche de RAC?

« Au départ, l’idée de suivre une formation de niveau collégial ne me semblait pas très attrayante. J’avais tout faux! J’ai compris que cette démarche serait pour moi le meilleur moyen de faire reconnaitre officiellement mes compétences et d’identifier mes besoins en formation dans mon domaine d’expertise : la comptabilité. Aussi, l’approche individuelle axée sur mes besoins tenait compte de mes apprentissages scolaires et mon expérience professionnelle antérieurs. »

Qu’est-ce que la démarche de RAC vous a apporté?

« En plus d’avoir obtenu un diplôme d’attestation d’études collégiales (AEC) en comptabilité et en gestion, la RAC m’a permis d’adapter ma pratique professionnelle au contexte québécois et d’apprendre le vocabulaire relié au domaine comptable au Québec. Sur le plan personnel, l’accompagnement des tuteurs et des spécialistes m’a donné une assurance dont j’avais besoin pour me présenter en entrevue. J’ai pu intégrer le marché du travail dans mon domaine et je suis persuadé que je pourrai faire évoluer ma carrière dans les années à venir. »

Pour découvrir la démarche et les programmes offerts par une démarche de RAC dans le réseau collégial : Mon retour au cégep.

Auteur : Cégep Marie-Victorin — Formation continue

La Direction de la formation continue du Cégep Marie-Victorin consacre depuis plus de trente ans tous ses efforts à la réussite des adultes en formation.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

4a63a5f2 6566 4a9d b1a7 74d55daff323
Les défis posés aux nouveaux arrivants sont nombreux et, entre le logement, le travail, et la scolarité des enfants, la question de la retraite passe souvent inaperçue.

Publié le : 06 février 2018

4fc7b116 86c3 41b1 8c11 02f3b854a7a3
Être bien intégré dans son milieu de travail est une des clés du bonheur en emploi.

Publié le : 25 janvier 2018