En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 22 mai 2019

Parrainage professionnel: la clé d’une première expérience québécoise

Chaque année, fin mai, la Ville de Montréal propose un programme de parrainage professionnel sous la forme d’un stage rémunéré de 26 semaines, destiné à des candidats ayant des difficultés à s’insérer sur le marché de l’emploi. Une réelle opportunité pour intégrer le milieu du travail québécois.

 Quand Nadia, 37 ans, arrive au Québec fin septembre 2017, elle saisit immédiatement l’importance de la fameuse « première expérience professionnelle québécoise ». Un objectif souvent difficile pour les nouveaux immigrants. « Au Maroc, je travaillais pour le ministère de la Société civile et des Relations avec le Parlement, j’avais beaucoup d’expérience, mais ici je devais apprendre tout ce qui se faisait en normes de travail, en gestion ou en rédaction de rapport », explique la jeune femme.

C’est au Salon de l’immigration et de l'intégration au Québec qu’elle découvre le programme de Parrainage professionnel mis en place par la Ville de Montréal en collaboration avec Services Québec. L’objectif ? Offrir une opportunité de stage rémunéré de 26 semaines à des candidats expérimentés, dans le secteur d’activité de leur formation. Le dispositif se veut notamment une réponse aux problématiques d’intégration en emploi des immigrants.

Travailler à la Ville de Montréal, un point fort dans le CV

« Nous sommes en contact avec les organismes en employabilité pour connaitre les domaines des personnes en recherche d’emploi, l’important pour nous est d’assurer une adéquation avec les besoins de la Ville pour les offres de stages », précise Nathalie Tellier, conseillère diversité en emploi à la Ville de Montréal. Parmi les domaines privilégiés : l’ingénierie,l’urbanisme, l’architecture, les ressources humaines, la gestion des opérations, les finances et la comptabilité« Des secteurs qui présentent de bonnes perspectives d’emploi »souligne la conseillère.

Sélectionnée par ce biais, Nadia intègre la Ville comme agente de ressources humaines diversité en emploi, avec un mandat bien précis à réaliser pendant ces 6 mois et propre à chaque stagiaire. Il s’agit pour elle d’effectuer, notamment, un travail de traduction sur les normes mondiales en matière de diversité et d’inclusion. « J’ai pu mettre en évidence mes compétences et développer ce qui était nécessaire, comme mon esprit de synthèse », note la jeune femme. « Ce sont de vraies réalisations que les candidats peuvent mettre dans leur CV », ajoute Nathalie Tellier.

Un accompagnement individualisé par des employés de la Ville

La clé du succès ? « Mon parrain ! » s’exclame spontanément Nadia. Car le programme de Parrainage professionnel prévoit l’implication de parrains et de marraines, employés de la Ville, qui ont pour rôle de favoriser le transfert d’expertise auprès des candidats, mais aussi de faciliter leur intégration, expliquer les codes culturels, guider les candidats pour leur éviter des faux pas, créer des contacts et leur apprendre à réseauter.

Une expérience de parrain qu’Hervé Logé, ingénieur et chef de division à la Direction des réseaux d’eau de la Ville, a connu plusieurs fois, pour son intérêt « tant professionnel que personnel ». Il témoigne : « Je suis moi-même immigrant donc j’ai déjà vécu tout ce passage très long de reconnaissance des diplômes pour certains corps de métiers comme celui d’ingénieur. En tant que parrain, j’ai éprouvé une vraie satisfaction de voir les personnes trouver leur place dans la société québécoise. » Une satisfaction pleinement partagée par Diego qui a été son stagiaire, quelques mois après son arrivée de Colombie, en 2009. Ingénieur dans son pays, Diego a dû passer les étapes nécessaires à la reconnaissance de ses diplômes. « Outre une intégration socioprofessionnelle comme nouvel arrivant au Québec, le Parrainage m’a aussi offert d’être accompagné par quelqu’un qui a partagé son savoir-être et son savoir-faire, c’est précieux ! » déclare-t-il.

Des perspectives concrètes d’emplois

Depuis 2006, le Parrainage professionnel a permis à 552 participants d’acquérir une première expérience québécoise. Les deux dernières cohortes, plus de 70 % d’entre eux ont trouvé un emploi à l’issue de leur stage. C’est le cas de Nadia qui vient d’être embauchée comme conseillère en développement culturel au ministère de la Culture et des Communications ou encore de Diego désormais ingénieur senior au Service de l’eau de la Ville de Montréal.

***

Pour participer au programme de Parrainage professionnel de la Ville de Montréal, découvrez les offres de stages dès le 27 mai sur le site de la Ville. Vous pouvez répondre aux offres jusqu’au 28 juin 2019. Contactez préalablement Services Québec pour savoir si vous êtes admissible à la mesure subvention salariale – volet expérience de travail en prenant rendez-vous au centre local d’emploi.

Auteur : Service des ressources humaines - Ville de Montréal

La Ville de Montréal propose à ses quelque 25 000 employés des défis d’envergure dans une multitude de domaines

En savoir plus

Autres conseils d'experts

Faut-il prioriser une éducation bilingue ou favoriser la langue du pays d’accueil dans le choix de la langue parlée à la maison ?

Publié le : 16 mai 2019

Le domaine de l’aérospatiale et de l’aéronautique n’est pas près de manquer d’air. Plus de 37 000 emplois seront à combler au Québec d’ici 2028.

Publié le : 23 mai 2019