En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Que faut-il savoir du plan de quarantaine à présenter à votre entrée au Canada ?

Publié le 03 juin 2020
plan de quarantaine entrée canada québec isolement obligatoire

D’abord suggérée, mais laissée à la discrétion des voyageurs, la mise en quarantaine de toute personne qui entre au Canada par voie aérienne, terrestre ou maritime est désormais obligatoire, afin de limiter la propagation de la Covid-19. C’est ainsi que le gouvernement canadien exige que l’on soit en mesure de présenter un plan de quarantaine de 14 jours à son arrivée. De quoi s’agit-il et que faut-il savoir sur le plan de quarantaine ? Éléments de réponse.

Si vous prévoyez de vous rendre ou de rentrer au Canada en temps de Covid-19 et que vous êtes exempté des restrictions de voyage actuellement en vigueur, certaines mesures de sécurité sont prévues par la Santé publique, avant de vous envoler et à votre arrivée.

Ainsi, dès l’aéroport, vous devrez vous soumettre à une vérification de votre état de santé, qui sera menée par les compagnies aériennes. Si vous présentez des symptômes de Covid-19, vous ne serez pas autorisé à embarquer. Si vous avez des symptômes similaires, mais souffrez d’autre chose, vous devrez en justifier le motif sur la base d’un certificat médical.

Vous devrez également porter un masque non médical ou autre couvre-visage dans les transports aériens et à l’arrivée au Canada.

Plan de quarantaine 

À votre arrivée au Canada, vous devrez présenter un plan de quarantaine aux agents d’immigration, c’est-à-dire les mesures que vous comptez mettre en œuvre pour éviter les contacts avec l’extérieur. Et peu importe que vous présentiez des symptômes ou non.

Vous devrez notamment justifier précisément de l’endroit où vous comptez vous mettre à l’isolement durant les 14 jours suivant votre arrivée, de quelle manière vous comptez vous y rendre, et bien sûr avec qui. Si vous avez prévu de loger avec des personnes à risque (des personnes âgées, par exemple), il y a de fortes chances que votre plan ne passe pas auprès des autorités.

Vous devrez aussi expliquer comment vous comptez vous organiser :  notamment pour que vos courses soient déposées à votre porte par des proches ou des services de livraison, ou encore comment vous comptez accéder à des soins médicaux éventuels ou autres services essentiels, afin de limiter vos contacts avec l’extérieur.

Rappelez-vous que, sorti de l’aéroport, vous devez vous rendre sur votre lieu de quarantaine et ne plus en sortir durant ces 14 jours, sauf pour obtenir des soins médicaux. Dans ce cas, vous ne devez pas emprunter les transports en commun. Vous devrez aussi vous tenir le plus éloigné possible des membres de votre foyer, si vous retrouvez votre famille demeurée au Canada.

Pour mieux comprendre les attentes des autorités sur la manière d’organiser vos 14 jours de quarantaine, rendez-vous sur la page dédiée de l’Agence canadienne de la Santé publique. Vous y trouverez notamment un document récapitulatif à télécharger comprenant toutes les mesures, conseils et attendus, ainsi qu’une liste de fournitures à avoir sur son lieu d’isolement.

La question du logement

Pour les nouveaux arrivants qui doivent entamer leur séjour par une quarantaine alors qu’ils n’ont pas encore de point de chute au Canada, la question du logement peut être un enjeu. Si vous ne disposez pas encore d’un logement en propre, sachez qu’en raison des règles de distanciation sociale, vous n’êtes pas censé faire de visite actuellement.

De même, au Québec, la réouverture des établissements touristiques est graduelle, notamment des chalets, des résidences secondaires en location, des « bed & breakfast » et des auberges. C’est ainsi que les locations de courte durée, de type Airbnb, sont très aléatoires, et toujours officiellement interdites dans les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (ainsi que dans la MRC de Joliette). Elles se heurtent souvent ailleurs aux réticences des propriétaires, qui sont nombreux à avoir retiré leurs biens des différentes plates-formes. Il peut être difficile de trouver un premier logement.

Pour faire face à ce genre de cas, Justin Trudeau a annoncé la mise en place d’installations officielles de quarantaine, établies généralement dans des hôtels. Ces séjours obligatoires seront payés par le gouvernement fédéral. Ayez bien conscience que votre plan de quarantaine est soumis à la discrétion des agents d’immigration qui peuvent, s’ils n’en sont pas satisfaits, vous obliger à passer l’intégralité des 14 jours de quarantaine dans l’un de ces établissements plutôt que dans le logement initialement choisi.

Le plan de quarantaine est obligatoire, y compris pour les voyageurs qui comptent rester moins de 15 jours sur le territoire. Les sanctions pour le non-respect du plan de quarantaine peuvent inclure une amende allant jusqu’à 750 000 $ CAN, 6 mois de prison et, pour les étrangers, un renvoi du pays et une interdiction de territoire d’un an.

Auteur : Camille Teste

Diplômée de Sciences Po Paris, Camille travaille comme journaliste depuis quatre ans, en presse écrite et à la télévision. Passionnée par les voyages et par l'actualité internationale, Camille a travaillé au Liban, au Royaume Uni, en France et au Maroc avant de s'installer à Montréal.

Autres conseils d'experts

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pandémie n’offre pas les conditions idéales pour rester actif dans sa recherche d’emploi. Voici quelques conseils.
Publié le 26 mai 2020
À l'approche de la période des déménagements, quelques pistes pour vous familiariser avec le marché de la location au Québec.
Publié le 19 mai 2020