En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 07 juin 2015

Résidence temporaire et visiteurs

Résidence temporaire et visiteurs

Vous êtes visiteurs ? Selon votre citoyenneté, vous devez obtenir un visa de résident temporaire avant de voyager vers le Canada. Pour ce faire, présentez une demande accompagnée de preuves convaincantes de vos attaches dans votre pays d’origine et de votre intention de quitter le Canada à l’issue de votre séjour. Votre demande est rejetée ? Rien ne vous empêche d’en présenter une nouvelle, mieux documentée. Pour la plupart des pays, la demande de visa doit être soumise en ligne ou auprès d’un centre de réception des demandes de visa. Quelle que soit la durée de validité du visa, et pour les visiteurs dispensés de visa également, c’est au moment de l’entrée au Canada que l’agent des services frontaliers décidera de l’admission du visiteur. Il déterminera du même coup la période de séjour autorisée, habituellement d’un maximum de six mois.

Se préparer avec un avocat

Un avocat, membre en règle du Barreau du Québec, peut vous aider dans vos démarches. Par exemple, il peut vous aider à préparer votre entrevue d’admission et s’assurer que vous êtes muni de la documentation nécessaire. Selon le cas, il évaluera la nécessité d’être présent à l’aéroport ou au poste-frontière terrestre pour fournir des documents ou explications nécessaires à l’évaluation de la demande. L’avocat peut également s’assurer de la durée du séjour autorisé afin qu’une demande de prolongation soit déposée à temps. À ce sujet, il est important de bien noter ceci : le statut de visiteur peut être prolongé à partir du Canada sans devoir quitter le pays, mais une demande doit impérativement être faite au Centre de traitement des demandes (CTD) de Vegreville (Alberta) ou en ligne, avant l’expiration du statut. Ne vous fiez donc pas à la date d’expiration de votre visa. Il s’agit là d’une source fréquente de confusion qui fait en sorte que des visiteurs se retrouvent sans statut alors qu’ils sont en possession d’un visa de visiteur toujours valide. À défaut, une demande de rétablissement de statut devra être présentée dans les 90 jours de la perte de statut.

Le Barreau du Québec

Les renseignements qui précèdent sont adaptés à partir du Guide des meilleures pratiques en droit de l’immigration, publié par le Barreau du Québec, lequel met également à votre disposition le microsite L’avocat au service de l’immigration. Vous pouvez en tout temps faire appel à un avocat pour vous aider dans différentes démarches liées à l’immigration. Par exemple, l’avocat peut :
  • Vous aider à remplir les papiers nécessaires et assurer le suivi jusqu’à la décision finale;
  • Vous donner des conseils sur votre situation personnelle pour que votre dossier soit le plus solide et complet possible, et ce, dès la déclaration;
  • Vous renseigner sur les risques éventuels selon la nature de votre demande;
  • Vous informer sur vos droits et obligations (famille, logement, travail, etc.).
  • Vous conseiller sur l’opportunité de porter en appel ou en révision judiciaire les décisions erronées en fait ou en droit devant un tribunal canadien.

Auteur : Barreau du Québec

Le Barreau du Québec est l’ordre professionnel qui encadre les avocats et avocates du Québec. La mission première du Barreau est d’assurer la protection du public en ce qui concerne la relation avec un avocat. Le Barreau s’assure de la compétence des personnes qui souhaitent devenir avocates ou qui le sont déjà. Nous pouvons vous aider si vous avez des doutes concernant le comportement d’un avocat, ou si vous désirez vérifier si un avocat a déjà eu des plaintes contre lui, par exemple. Les avocats peuvent vous conseiller dans vos démarches d’immigration. Consultez notre microsite Web sur l’immigration disponible en français, en anglais et en espagnol.

Autres conseils d'experts

L’hôtellerie de luxe offre des opportunités de carrières exceptionnelles au Québec, notamment en régions, où les établissements n’hésitent pas à prendre une part active dans l'accompagnement des jeunes talents et à encourager la formation continue.

Publié le : 23 avril 2019

Pour les nouveaux arrivants, trouver un emploi peut s’avérer plus compliqué que prévu, qu’il faille ou non faire reconnaître son expérience ou ses diplômes acquis précédemment.

Publié le : 24 avril 2019