En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 04 décembre 2017

S'installer à Montréal après ses études

Si vous souhaitez vous installer définitivement dans la métropole après l'obtention de votre diplôme pour y travailler, des procédures existent pour faciliter et accélérer vos démarches. Il est même possible d'entamer les procédures alors que vous n’avez pas encore terminé vos études. Tour d'horizon des options qui vous sont offertes !

Selon le palmarès 2017 QS Best Student Cities, Montréal se positionne au 1er rang des meilleures villes universitaires au monde, devant Paris. Une année marquée par l'admission de 32 000 étudiants internationaux, un nouveau record pour une ville qui a compris l'importance d'offrir à autant de talents l'opportunité de rester après leurs études. La nouvelle plateforme Je Choisis Montréal est l'une des réponses, apportées conjointement par Montréal international et le Ministère de l'intégration, de la diversité et de l'inclusion du Québec (MIDI), aux nombreux questionnements de ces étudiants étrangers. Des nouveaux diplômés impatients de travailler mais qui ont aussi la possibilité de anticiper un statut permanent au Canada, synonyme de stabilité personnelle et professionnelle.

Travailler après ses études avec le permis de travail post-diplôme (PTPD)

Le PTPD est souvent perçu comme l'opportunité donnée aux nouveaux diplômés de se familiariser avec le marché du travail québécois et de valider (ou non) un projet d'immigration permanent. Dans les 90 jours qui suivent la notification officielle d'achèvement du programme, vous pouvez ainsi faire la demande d'un permis de travail ouvert dont la durée variera en fonction de celle des études que vous venez de complétér (dans la limite de 3 ans).

Le Certificat de sélection du Québec (CSQ) : premier pas vers une immigration permanente

Si le seul CSQ ne vaut ni permis de travail, ni statut légal de séjour, il est une étape indispensable à l'obtention de la résidence permanente au Québec. Deux choix peuvent s'offrir à eux : l'avantageux Programme de l’expérience québécoise (PEQ) et le Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ).

Le PEQ s'adresse aux étudiants ayant obtenu un diplôme québécois admissible au programme, qui en font la demande comme travailleur qualifié. Si les conditions sont remplies, cette voie est la plus rapide : il est possible d'en faire la demande 6 mois avant la fin des études et le dossier est traité sous 20 jours. Quant aux étudiants relevant de la catégorie des travailleurs étrangers spécialisés, comme certains PTPD, par exemple, ne sont pas en reste : ils sont eux aussi susceptibles de bénéficier du PEQ. Il leur suffit, là encore sous conditions, de justifier avoir occupé un emploi à temps plein au moins 12 des derniers 24 mois. En cas de doute, allez faire une autoévaluation de votre admissibilité.

Les étudiants dont le diplôme n'ouvre pas droit au PEQ et qui n'ont pas l'expérience professionnelle requise devront présenter une demande de CSQ par la voie régulière : le PTRQ. Une procédure plus longue mais qui échappera aux quotas nationaux si elle est soumise depuis le Québec. Là encore, le MIDI permet d'évaluer ses chances d'admissibilité.

Pour finir, la quasi-totalité des universités montréalaises organisent régulièrement, avec le MIDI, des séances d'information qui vous aideront à comprendre et planifier vos démarches, ainsi qu'à monter votre dossier.

Vous êtes étudiant international dans le Grand Montréal ? Pour être informé en temps réel de ce que vit votre région, vous pouvez aussi vous rendre sur le site Je choisis Montréal afin de vous inscrire à l’infolettre et suivre les actualités sur les pages Facebook et LinkedIn et vous informer sur les modalités pour le CSQ : Je choisis Montréal – CSQ

(L’usage du masculin a pour but d’alléger le texte sans préjudice pour la forme féminine.)

Auteur : Montréal International

Montréal International a comme mandat d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

5c45a7da 672f 410d 9f6a 0fe991878578
Lorsque l'un des conjoints décroche un poste à l’étranger, qu'en est-il du conjoint suiveur ? Est-il nécessairement synonymes de frein à sa vie sociale et professionnelle, pour celui qui doit tout quitter au nom de l’amour ? Voici quelques conseils pour une expatriation réussie au Québec en tant que conjoint d'expatrié.

Publié le : 04 juin 2018

84ef91d8 3ad7 423c b2d3 bd9c757814ae
Les valeurs ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. Des situations normales au Québec peuvent être sources d’incompréhension pour des nouveaux arrivants qui en perdent leurs repères.

Publié le : 23 mai 2018