En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 22 août 2018

Spécial rentrée : comprendre le rythme scolaire au Québec

comprendre rythme scolaire rentrée québec

Alors que les vacances touchent déjà à leur fin, il peut s’avérer particulièrement difficile pour votre enfant de retourner à une routine. Ainsi, pour son bien-être (et la tranquillité de toute la famille), mieux vaut bien s’y préparer. Vous aiderez ainsi votre enfant à vivre cette période de transition sans trop de difficultés. Pour bien faire, voici quelques éléments d’information pour vous familiariser avec le rythme scolaire québécois !

Vous en avez terminé avec les achats de la rentrée ? Bravo ! Il est temps de vous plonger dès à présent dans le calendrier scolaire de votre enfant et de vous familiariser avec le rythme scolaire au Québec.

Le calendrier scolaire

Avant la reprise, pensez à consulter le calendrier scolaire de l’année en cours avec votre enfant, disponible sur le site Internet de la commission scolaire à laquelle son école est rattachée. 

Vous apprendrez que la date de rentrée des classes peut varier d’une commission scolaire à une autre. Pour l’année scolaire 2018/2019, elle est généralement fixée au lundi 27 août pour les élèves du primaires et du secondaire.

Les congés sont répartis de la manière suivante : 

  • 15 jours à Noël,
  • une semaine dite de « relâche » fin février-début mars et
  • les deux mois d’été.

S’ajoutent des jours fériés : la fête du travail, l’Action de grâces, Pâques, la fête des Patriotes, etc.

Enfin, vous vous familiariserez vite avec les journées pédagogiques, journées de congé pour les élèves mais réservées aux enseignants pour des ateliers de travail ou de mise à jour. On en compte 20 par an dans la plupart des commissions scolaires. Elles sont fixées par ces dernières et/ou par les directions d’école en concertation ou non avec les enseignants et les comités de parents. Lors de ces journées, les parents s’arrangent pour travailler à la maison ou faire garder leur enfant. Des services de garde payants sont, par exemple, proposés dans les établissements. Dans tous les cas, mieux vaut donc les intégrer à l’avance dans votre agenda ! 

L’école au quotidien

L’école a lieu du lundi au vendredi. 

La journée de classe est assez courte. Le régime pédagogique impose un minimum d’heure d’enseignement des matières obligatoires dans l’année (720 heures au primaire et au premier cycle du secondaire et un minimum de 648 heures au deuxième cycle du secondaire). Les autres heures permettent les cours optionnels et les enrichissements de programme etc.

Au primaire : 

  • Début des cours : 8h 
  • Pause déjeuner : 12h 
  • Reprise des cours : 13h 
  • Fin de la journée : 15h30

L’élève bénéficie d’une période de détente de 15 min le matin et l’après-midi.

À noter que les heures de début des cours peuvent sensiblement varier d’une école à l’autre et selon les sections. Il se pourrait ainsi que vos enfants démarrent l’école à des heures différentes. Par conséquent, assurez-vous bien d’être à jour sur ces dernières !

Au secondaire :

L’élève suit 4 cours de 75 min par jour (soit 25 h par semaine consacrées au service éducatif). Il bénéficie de 50 minutes minimum pour le repas et d’au moins 5 minutes entre chaque période d’enseignement.

Le service de garde en milieu scolaire

Les services de garde prennent en charge les élèves du préscolaire et du primaire en dehors des heures de classe entre 7h et 18h : le matin avant la classe, s’il y a lieu, le midi et l’après-midi après la classe. Il peut aussi être offert toute la journée lors des journées pédagogiques, des jours de congé d’école, ou de la semaine de relâche, etc. Il faut compter environ 9 $CAN par jour et entre 15 et 30 $CAN durant les journées pédagogiques, selon l’activité proposée. Ils ne sont pas obligatoires. Ils sont là avant tout pour accommoder les parents et assurer le bien-être des enfants.

Attention à bien vous renseigner sur les services de garde proposés par l’école de votre enfant durant la semaine de rentrée. En effet, tous les services ne sont pas assurés à cette occasion. L’assurance de voir son agenda remué si on ne s’y est pas non plus préparé.

La rentrée progressive en maternelle

Le préscolaire s’achève à 5 ans par une année en classe maternelle, qui précède l’entrée au primaire. Quelques écoles offrent une maternelle dès 4 ans. La transition entre la garderie et la maternelle peut s’avérer difficile et stressante pour l’enfant (changement de cadre, de groupe d’enfants, de personnel enseignant etc.). Pour cette raison, certaines écoles proposent une rentrée progressive en maternelle pour aider l’enfant à se familiariser avec son nouvel environnement. Le parent doit alors s’organiser, soit en prenant des congés, en demandant de l’aide à un proche ou en envoyant l’enfant au service de garde. 

Profitez des derniers jours de vacances pour répondre aux questions de votre enfant…

À vos cahiers, prêts… partez !

70c86734 7439 4ee6 b931 e94044510be3

Auteur : Aude Maignien

Diplômée de l’École du Louvre et de la Sorbonne, Aude est une passionnée de culture sous toutes ses formes. Curieuse et créative, elle aime jouer avec les mots, connecter les idées et développer des concepts pour faire passer des messages et générer de l’émotion. Installée depuis 2012 au Québec, elle n’a de cesse de (faire) découvrir la Belle Province.

Autres conseils d'experts

25b096c4 d23b 4222 a272 eda264032013
Dynamique et cosmopolite, le Grand Montréal attire de plus en plus d’étudiants internationaux du monde entier. Beaucoup choisissent de rester dans la métropole après avoir terminé leur cursus, un projet de vie qui passe par la recherche d’un emploi et qui aura idéalement débuté bien avant l’obtention du diplôme.

Publié le : 28 novembre 2018

D97c311a a981 4995 bf7f 792b97513cc7
Savez-vous que si vous êtes marié ou uni civilement vous pouvez faire une déclaration de résidence familiale permettant de protéger votre lieu de résidence ainsi que les meubles servant à l'usage de la famille ?

Publié le : 18 octobre 2018