En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 20 mai 2015

Témoignage – Du projet professionnel au créateur d’entreprises

Vous avez un projet d’immigration vers le Québec et avez l’esprit entrepreneurial ? Pourquoi ne pas vous lancer en affaires au Québec ? Il faut dire que le Québec prend soin de ses entrepreneurs : incitatifs fiscaux, subventions, accompagnement au démarrage et à la gestion de la croissance. Le contexte économique est dynamique, c’est une ouverture sur l’Amérique du Nord et l’international. Mais que vous soyez un entrepreneur expérimenté dans votre pays d’origine ou un néophyte, vous devez franchir chaque étape :

  • trouver la bonne idée,
  • rédiger un plan d’affaires,
  • convaincre des bailleurs de fonds,
  • faire connaitre vos produits et services,
  • vous conformer aux normes législatives et fiscales.

Tout cela peut vous sembler complexe. C’est pourquoi nous avons rencontré Jean-Marc Gauthier quelques mois après son arrivée sur le territoire. Il a souhaité partager avec vous son parcours d’entrepreneur et les clés de son succès.

Sa situation avant de partir au Québec 

Salarié depuis plus de 20 ans en région parisienne, Jean-Marc a travaillé pendant plusieurs années dans les médias notamment chez Lagardère. En 2008, il décide de reprendre ses études afin d’obtenir un Executive MBA en management et stratégie à HEC PARIS lui permettant de développer de nouvelles compétences. 

De 2011 à 2013, il a occupé le poste de Directeur délégué/ Éditeur du magazine Têtu et a toujours eu l’esprit entrepreneur. La cession de son employeur, début 2013, accélère alors la mise en œuvre de son projet. « La vente du magazine Têtu a été une bonne opportunité de concrétiser le projet d’immigration vers le Québec. » 

Le Québec, il connaît. Au début de sa carrière, Jean-Marc est attaché commercial adjoint au Consulat de France à Montréal et débute alors le développement de son réseau. Après presque 2 ans sur le territoire, il décide de revenir en France pour poursuivre son parcours professionnel, ce qu’il fera pour les 18 années suivantes. En 2012, il décide de faire découvrir le Québec à sa famille et envisage une immigration.

La création d’entreprise

Après une étude approfondie du marché de l’emploi approfondie dans les secteurs d’activités qu’il maîtrise et au fil des rencontres qu’il fait, l’idée de la création d’entreprise se concrétise. Jean-Marc fonde, fin 2013, Vice versa conseil. « L’idée de la création d’entreprise est venue petit à petit et un jour cela est devenu une évidence. Nous le savons tous, se lancer en affaires est une aventure extraordinaire. Cependant, c’est une aventure qui se prépare, qui se planifie et qui demande du soutien et de l’accompagnement. » 

La clé de sa réussite, il la doit au réseautage en France et au Québec. En France, il n’hésite pas à fréquenter les événements proposés par la communauté canadienne et québécoise. Au Québec, il « réseaute » dans les 5@7. Il rencontre plusieurs professionnels issus du milieu de la création d’entreprise : avocats, fiscalistes, délégués commerciaux de l’Ambassade, investisseurs, dirigeants d’entreprise, expert en mobilité professionnelle … mais pas seulement. Il est important de développer un réseau professionnel et un réseau non professionnel. Il participe également à plusieurs cercles et associations afin de s’enrichir du parcours de chacun et de partager ses passions. « Il faut être ouvert aux rencontres et accepter de ne rien savoir. L’erreur trop fréquente est de reproduire ce qu’on l’on faisait en France et de croire qu’on vous attend. » 

Il faut tout réapprendre et sortir de sa zone de confort. Prendre du recul, faire un effort d’intégration. Il faut observer, réapprendre à se présenter et à présenter son offre, se mettre en résonance avec ce qui se passe, proposer des choses nouvelles par rapport au marché… faire ses devoirs d’intégration et d’adaptation.

MONTREAL5A7.ca

En parallèle, Jean-Marc cofonde une plateforme de réseautage du nom de MONTREAL5A7.ca le réseautage étant un élément clé de la réussite de tous projets au Québec. Le site propose un agenda des événements de réseautage dans le Grand Montréal… et bien plus. Vous pouvez choisir les événements selon vos disponibilités, vos centres d’intérêt (marketing, ressources humaines, TI, finance, etc.), le type d’organisateurs (chambres de commerce, ordres professionnels, clubs de réseautage, associations universitaires, etc.) et recevoir chaque jour automatiquement les évènements ciblés. Qu’attendez-vous pour dynamiser votre réseau via http://montreal5a7.ca !

La revue GESTION d’HEC Montréal

Eh bien, croyez-le ou non, pendant ce temps, Jean-Marc apporte son expérience et ses compétences à la transformation de la REVUE GESTION en une plateforme de contenu avec un magazine : un site internet avec du contenu spécifique quotidien (revuegestion.ca) ainsi qu’une version tablette iOS et ANDROID. 

Bravo Jean-Marc, quelle énergie !   

Emilie SAULNIER Experte en recrutement à l’international – Europe CanadaContacts/informations : www.kennedygarceau.comTél. France : +33 1 47 66 31 56 – Tél. Canada +1 514 766 5304 Courriel : contact@kennedygarceau.com

Auteur : Kennedy Garceau

Depuis votre pays d’origine, nous accompagnons votre recherche d’emploi, votre compréhension des différences culturelles et votre installation au Canada

En savoir plus

Autres conseils d'experts

88efc32e 8236 4959 ac8d a9bf0141f4bf
Profiter de son installation au Québec pour se tourner vers des études aux cycles supérieurs, c'est possible. Faites appel aux spécialistes du milieu pour connaître les astuces qui vous ouvriront les portes d’une vie professionnelle épanouie.

Publié le : 16 octobre 2018

5a6cf773 a28f 420d 9d25 181f07e81663
Elles s’appellent Cortland, Lobo, Empire, Spartan ou encore McIntosh. À l’automne, c’est tout le Québec qui vit au rythme de la pomme et pour cause : derrière le fruit se cache un art de vivre québécois dont on n’a aucune raison de se priver !

Publié le : 12 octobre 2018