Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 28 septembre 2015

Un CV presque parfait

Que peut-on dire de nouveau sur le curriculum vitae en 2015? Il suffit de regarder sur Google pour trouver une foule de conseils sur le sujet. Chacun a son avis, souvent bien arrêté, parfois contradictoire. Comment s’y retrouver? Si le CV parfait n’existe pas, voici tout de même quelques erreurs à ne pas commettre lorsque vous rédigerez le vôtre.

Faire un CV trop général

Votre CV est votre offre de service. Il ne doit donc pas être une simple énumération de vos expériences passées. Vous devez démontrer que vous comprenez les exigences du poste convoité.

Avant de commencer la rédaction de votre CV, il est recommandé de faire l’inventaire de vos compétences. Pour cela, il suffit de dresser la liste de vos expériences professionnelles rémunérées ou non (emplois, stages, activités bénévoles, projets d’étude) en faisant ressortir, pour chacune d’entre elle, les connaissances acquises (savoirs), les tâches réalisées (savoir-faire) et les qualités professionnelles développées (savoir-être). Une fois cette liste terminée, vous n’aurez qu’à choisir les expériences les plus pertinentes en fonction du poste.

Comment déterminer les expériences les plus pertinentes? C’est très simple. Faites un tableau. Dans la colonne de gauche, indiquez les exigences de l’emploi et dans celle de droite, ce que vous avez fait qui y correspond. Et voilà! Vous verrez tout de suite ce qui doit être mis de l’avant dans votre CV.

Utiliser les mauvais mots clés

Ce n’est pas tout de choisir les bonnes expériences, encore faut-il savoir en parler. Et pour cela, il faut parler le langage des employeurs. Tous les mots clés de l’offre d’emploi devraient se retrouver dans votre CV. D’autant plus que les recruteurs utilisent de plus en plus des logiciels de recherche pour faire une première sélection.

Ajustez également vos titres d’emploi pour qu’ils correspondent à ceux du Québec. Vous ne voudriez pas être écarté parce votre dernier titre de poste ne signifie rien pour un employeur d’ici.

Variez le vocabulaire et préférez les verbes d’action. Utilisez des chiffres pour illustrer vos propos. Les recruteurs passent peu de temps à lire un CV. L’information doit donc être claire et stratégique.

Omettre le profil

Cette première section est très importante. Il s’agit de résumer, en quelques lignes, l’essentiel de votre CV pour en faciliter la lecture et capter l’attention de l’employeur. Si celui-ci juge que votre profil correspond à ses besoins, il continuera sa lecture. Sinon, il passera au suivant. Un bon profil devrait inclure vos années d’expérience dans votre secteur d’activité, votre formation, 4 ou 5 compétences clés, les logiciels, s’il y a lieu, 4 ou 5 qualités professionnelles en lien avec votre objectif et les langues que vous parlez.

En terminant, que vous choisissiez le modèle chronologique, par compétences ou mixte, l’important c’est d’en prendre un qui mette en valeur votre expérience. C’est votre mise en page qui doit s’adapter à votre contenu et non l’inverse. Bonne rédaction!

Auteur : CREMCV / Club de recherche d’emploi Montréal Centre-Ville

Le Club de recherche d’emploi Montréal Centre-Ville a pour mission de favoriser l’employabilité en tenant compte des besoins des personnes et avec sensibilité.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

4fc7b116 86c3 41b1 8c11 02f3b854a7a3
Être bien intégré dans son milieu de travail est une des clés du bonheur en emploi.

Publié le : 25 janvier 2018

Cbb7a826 0797 4aed b51e 05acb2de50b6
Virginie Jocteur Monrozier a créé OptimExpat à son retour d'une expatriation de trois ans en Roumanie. Son expérience à l'étranger lui a donné l'envie et la force de lancer son entreprise de soutien en développement professionnel à l'international.

Publié le : 17 janvier 2018

Publicité
Publicité
Publicité