En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 11 février 2019

Un emploi en sol québécois : valoriser l’emploi dans les régions du Québec

programme emploi régions accompagnement fccq

Le bilan de l’état du marché du travail au Québec, selon l'Institut de la Statistique du Québec, a montré qu’au cours des dix dernières années, le chômage a baissé au Québec. D’un autre côté, les employeurs en région font face à une rareté de main-d’œuvre, tandis que les immigrants ont un taux de chômage plus élevé que les Québécois. Face à ce constat, la Fédération des chambres de commerce du Québec a créé « Un emploi en sol québécois », un programme de mise en relation entre nouveaux arrivants et employeurs en région. 

État des lieux

L’organisation internationale du travail (OIT) définit le seuil de 5 % de chômage comme un état de plein emploi. Or, le Québec a atteint 4,9 %, ce qui laisse penser que les prochaines années pourraient être compliquées en matière de recrutement. D’ici 2031, la population vieillissante entraînera une diminution d’environ 100 000 travailleurs, qui sont autant de postes à combler. La croissance démographique interne ne répondant pas adéquatement aux besoins, c’est donc tout naturellement que le Québec s’est tourné vers les nouveaux arrivants. Il reste une donnée à rectifier quand on sait que plus de 55 % des emplois sont disponibles en région, tandis que 86 % des immigrants s’installent dans la métropole. Si rien n’est fait pour les inviter à se connecter aux régions, en leur offrant un accompagnement ainsi qu’une meilleure visibilité sur les débouchés et sur ce que serait leur vie ailleurs qu’à Montréal, les postes risquent de rester vacants, faute de candidats.

Connecter les uns aux autres

La Fédération des chambres de commerce du Québec a donc eu l’idée de faire le lien entre les entreprises en quête d’employés et les personnes qui cherchent à travailler. Un projet pilote a été mis en place à la fin de l’année 2017, afin de mesurer le bénéfice des actions menées, avec l’objectif d’arrimer les nouveaux arrivants aux employeurs québécois. Le facteur distinctif de ce programme est de préqualifier les candidats immigrants intéressés à s’établir en région, pour les emplois disponibles.Face au succès de l’initiative, le projet a été reconduit par le gouvernement provincial, cette fois pour une durée de trois ans. De son côté, la FCCQ a augmenté le niveau de précision et de compatibilité entre les candidats et les emplois disponibles.

Un échange gagnant pour tous

« Un immigrant qui a un emploi voit son intégration facilitée », souligne Stéphane Forget, président de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Humaniser la recherche d’emploi fait aussi partie du cahier des charges. En se positionnant comme intermédiaire entre les employeurs en région et les immigrants, la FCCQ apporte une confiance réciproque entre ceux qui cherchent et ceux qui offrent, et inversement. Les entreprises inscrites aux chambres de commerce régionales proposent des postes. La FCCQ dépêche des autobus pour emmener gratuitement les personnes immigrantes préqualifiées depuis Montréaljusqu’aux lieux concernés pour passer les entretiens d’embauche. En parallèle, un tour de la ville et des infrastructures, des écoles et de toutes les commodités, permet d’avoir une vue globale de ce que pourrait être l’installation familiale. L’aspect novateur du processus proposé par la FCCQ est une alliance avec les organismes communautaires des personnes immigrantes.

Une dynamique qui paye

Avec un réseau de plus de 130 chambres de commerce sur le territoire québécois et 1 100 membres corporatifs, la FCCQ représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie. À ce jour, huit régions en situation de plein emploi sont entrées dans le processus. Au cours de la phase pilote, 500 employeurs ont proposé 889 entrevues et sur 88 emplois offerts, 34 ont été acceptés par des immigrants. Ces derniers ont choisi de s’installer en famille en région. Pour ces nouveaux arrivants qui vivent au Québec depuis cinq ans et moins, c’est une nouvelle vie qui commence.

***

Vous avez envie de travailler dans votre domaine de compétence et associer une véritable qualité de vie à votre travail ? Renseignez-vous auprès de la Fédération des chambres de commerce du Québec au sujet du programme « Un emploi en sol québécois ».

Auteur : Un emploi en sol québécois

Le programme Un emploi en sol québécois est une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) financée par le gouvernement du Québec.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

Vous voulez immigrer au Canada ? Encore faut-il déterminer le programme qui vous correspondra le mieux !

Publié le : 14 juin 2019

Martin est à la veille de devenir citoyen canadien, un événement majeur dans sa vie. L’Égyptien de 38 ans troquera bientôt son image d’immigrant pour celle de « vrai Canadien ».

Publié le : 10 juillet 2019