En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 10 mai 2016

S’adapter au marché du travail québécois

Prénom : Éliot Arrivée en : 2010 Pays d'origine : France

La première fois que je suis venu au Québec, c’était l’été 2007 pour un stage. Ensuite, chaque année, j’ai eu la chance de revenir voir des amis et découvrir les saisons les unes après les autres. Enfin en 2012, j’ai donné une conférence dans le cadre de l’événement Web à Québec. J’ai vu qu‘il y avait beaucoup de personnes intéressées par nos compétences dans la visualisation de données. Nous essayons de rendre accessibles au plus grand nombre des bases de données. J’ai su qu’il y avait une place dans ce domaine et j’ai décidé de créer une filiale de ma compagnie dans la ville de Québec. Québec International m’a aidé dans l’implantation de l’entreprise en nous fournissant des contacts privilégiés pour les démarches d’immigration, la fiscalité, la comptabilité, etc. J’ai ainsi pu régler tous les documents administratifs grâce à ce réseau de contacts. Cela a représenté plus d’un an de travail pour préparer le terrain. Ainsi je suis venu une dizaine de fois à Québec pour tester le marché, rencontrer des personnes du même milieu pour comprendre l’écosystème. 

Avant de commencer nos activités au Québec, nous avions déjà des clients. Le plus compliqué a été d’adapter notre offre au marché local. Il a fallu repenser notre modèle d’affaires et en quelque sorte recréer une entreprise à part entière. Pour m’aider, j’ai eu l’aide mon associé Carl-Frédéric de Celles mais aussi du réseau local : Chambre de Commerce, Consulat de France, OFQJ… Le marché québécois est assez différent du marché français. Par exemple, dans mon entreprise en France, nous anglicisons beaucoup de termes alors qu’au Québec cela se fait beaucoup moins. Le langage doit être adapté. Je pense également que la manière de fonctionner est beaucoup plus pragmatique et direct ici. Nous avons donc restructuré tous nos outils de communication et réaliser beaucoup d’ajustements. Le rythme de travail québécois n’est pas le même. Ici les gens travaillent généralement de 9h à 17h et attendent une certaine flexibilité au travail. Il est important de donner davantage de responsabilités à ses employés et montrer que l’on a confiance en eux. C’est un management différent à connaître en arrivant. La manière de trouver des clients n’est également pas la même. Nous travaillons beaucoup avec le système public et cela fonctionne par appels d’offres. Il faut apprendre à le faire et d’une certaine manière tout réapprendre sur les codes, les relations entre les institutions… 

De plus le réseautage est essentiel pour se créer une clientèle. Savoir réseauter dans tous les secteurs est essentiel, autant dans la sphère publique que privée. Je ne regrette pas de m’être installé à Québec pour créer mon entreprise. J’ai pu bénéficier d’accompagnement intéressant et de plus Québec est jumelé avec Bordeaux en France et j’ai également eu du soutien de ce côté. Je suis à la fois très proche de Montréal et j’ai une partie de ma clientèle là-bas et au niveau personnel la qualité de vie est très bonne à Québec.

Autres témoignages

73357ea7 0da7 41d7 ba7c bfc095b193a2
L’insécurité de l’emploi, le manque de revenus suffisants pour cotiser à un régime de retraite privé ainsi que l'éloignement familial nous ont fait envisager un retour en France.

Publié le : 20 avril 2018

Dc9a33c8 7166 4e26 808c e9e1d52a23cd
Nous sommes arrivés au Québec en janvier 2004 avec nos 3 filles alors âgées de 13, 10 et 3 ans. Après un voyage de prospection, de longues recherches sur la vie au Québec et les démarches d'immigration nécessaires, nous déposons nos valises à Sherbrooke par une belle journée à -28 degrés Celsius !

Publié le : 14 mars 2018