Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Anticiper les imprévus

Publié le 11 mai 2017
Prénom : Stéphanie et Jeff
Arrivée en : 2015
Pays d'origine : France
Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

J'ai toujours voulu venir au Canada. Il y a 2 ans, une situation désagréable à mon travail de l'époque m'a donné l'idée de regarder du côté du Québec et, pourquoi pas, y trouver un emploi. J'ai des compétences particulières, je suis souffleur de verre. 

En octobre 2014, j'ai envoyé un CV au hasard à une entreprise montréalaise et, le soir même, j'avais un courriel de réponse et un rendez-vous par Skype. En février 2015, je suis venu, seul, faire un essai de deux semaines dans l'entreprise. Je suis rentré en France convaincue par ce projet d’immigration. Les choses se sont enchaînées rapidement et, en août 2015, notre petite famille atterrissait à Pierre-Elliot Trudeau. 

Au service d’immigration, nous avons appris que le statut de mon visa était « ouvrier spécialisé » et non « travailleur qualifié » comme je le pensais. Ceci impliquait que ma femme ne pouvait pas bénéficier d’un permis de travail ouvert comme nous l’avions anticipé. Les quelques économies que nous avions n’allaient pas subvenir aux besoins de la famille très longtemps. Heureusement, au bout de 8 mois, mon employeur a réussi à faire les démarches nécessaires pour changer mon visa. 

Ma femme travaille aujourd'hui et nous commençons à souffler. Malgré ces aléas et le coût financier de la première année, nous ne regrettons rien. Les étincelles dans les yeux des filles lors des premières neiges et la quiétude de vivre ici valent toute la patience et la persévérance que nous a demandé cette première année. 

Pour davantage d’information sur les études au Québec, téléchargez gratuitement le guide Étudier au Québec

Auteur : Justine Rastello
Justine Rastello est une journaliste née en France. Depuis ses 16 ans, elle parcourt le monde: Inde, Cambodge, Singapour, Israël, Grande-Bretagne. En 2009, elle a posé ses valises au Québec par hasard. Elle a choisi de s'y installer définitivement pour y élever ses enfants. Justine est passionnée par les questions d'immigration, d'identité et de féminisme.
Autres témoignages
Je me suis réalisée au Québec mais je suis rentrée...

En arrivant, j’ai trouvé le rythme de vie très bien organisé, ce qui m’a aidé à apprendre à planifier mes journées, mes études, bref, ma vie !

Qui prend mari prend pays

Tout a commencé avec la rencontre d’un beau Québécois lors de vacances en République dominicaine. Après notre mariage en 2005, nous avons vécu à Atlanta, puis à Las Vegas.