Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 29 mai 2017

Apprendre le français au Québec

Prénom : Simone Carvalho Arrivée en : 2016 Pays d'origine : Brésil Statut à l'arrivée : Permis temporaire ouvert / PVT

Simone Carvalho est arrivée à Montréal en février 2016 avec sa fille, Rafaella, 16 ans. Administratrice dans une entreprise pétrolière, c'est lors d'un atelier organisé à Rio de Janeiro par le Conseil régional d’administration du Québec, en collaboration avec le Conseil régional d'administration de la région de Rio de Janeiro, qu’est né son intérêt pour le Québec. En 2013, elle vient seule, pendant un mois, explorer la province et ses opportunités. Elle en profite pour suivre quelques cours de français à l'Académie linguistique internationale (ALI)à Montréal. Ce séjour au Québec confirmera son désir d'immigration.  

Elle confie d’ailleurs un faible particulier pour la ville de Québec, « Je suis tombée amoureuse du château Frontenac! » dit-elle des étincelles dans les yeux. « J'aimerais trouver du travail à Québec après mes études, mais ma fille préfère Montréal. » Sa fille Rafaella n'a pas hésité une minute quand sa mère lui a parlé de la possibilité de déménager au Canada : « Dans ce pays, je pouvais être plus libre. Il y a moins de problèmes d'insécurité. Et puis j'adore les chansons en anglais alors c'était l'occasion pour moi d'apprendre la langue! » Toutes les deux obtiennent un visa d'étude pour venir étudier à l'Académie. 

Après 6 mois de cours d'anglais à l'ALI, Rafaella intègre une classe de 5ème année de secondaire à  l'école anglophone Marymount Academy. « Rafaella ne parlait pas un mot d'anglais à son arrivée et maintenant, elle va à l'école en anglais et s'exprime avec assurance. » souligne fièrement sa maman. Aujourd'hui, c'est une jeune fille montréalaise en uniforme scolaire, cellulaire à la main, qui semble profiter pleinement de sa nouvelle vie nord-américaine, même si elle admet que les barbecues et brigadeiros brésiliens lui manquent. « On va retourner au Brésil, mais pour les vacances seulement.  Ma vie est ici, maintenant. » 

Simone, quant à elle, va  finir son cycle de cours de français à l'ALI en décembre et commencera une maîtrise en gestion et administration à l'Université de Québec à Montréal en janvier 2017. En parallèle, elle espère trouver un travail à mi-temps et commencer à développer son réseau professionnel, tout en continuant quelques cours de français pour améliorer sa prononciation. Elle espère que ses études lui permettront de mieux connaître et comprendre le fonctionnement de la société québécoise pour ensuite pouvoir y trouver sa place professionnellement. Son bagage professionnel est solide et elle est également titulaire d'un MBA en logistique, « Je m'imagine très bien travailler pour un port une fois mes études terminées, et pourquoi pas à Québec!" conclue-t-elle.

Autres témoignages

71cf2ce5 8fee 46cc 9439 fe5127ae09c6
Dès mon arrivée au Québec, j'ai fait une demande de reconnaissance de mes diplômes auprès du gouvernement avec l'aide d'Emploi-Québec, mais j'ai rapidement compris que cela ne suffirait pas pour trouver un emploi.

Publié le : 31 janvier 2018

5b07a3db 1d62 4fb2 b595 fad7e2e13c0f
Finalement, nous avons tellement aimé Québec et sa région que nous sommes restés. C’est tellement pittoresque et romantique. On a l’impression d’être dans un décor de carte postale ici. Il y a plein de festivals, les gens sont très gentils et on y mange très bien.

Publié le : 13 février 2018

Publicité
Publicité
Publicité