En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 02 mars 2015

Des conseils aux nouveaux arrivants

Prénom : Luis René Arrivée en : 2005 Pays d'origine : Mexique Statut à l'arrivée : Permis temporaire ouvert / PVT

Depuis maintenant 7 ans, je travaille comme responsable des élèves internationaux dans une école secondaire privée dans la ville de Québec. Parallèlement à cela, j'ai l'opportunité d'animer depuis deux ans des ateliers pour les nouveaux arrivants et des conférences sur l'immigration.

« Trouver le côté positif et avancer »

Après deux années d'études à Québec, je savais que je voulais m'installer dans cette ville. Je m'étais beaucoup renseigné concernant les démarches à suivre sur les sites du ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI) et sur Citoyenneté et Immigration Canada. L'apprentissage du français a également été très important pour réussir mon intégration. Aujourd'hui, je conseille aux nouveaux arrivants de rencontrer le plus rapidement possible des Québécois et de ne pas rester dans leur communauté d'origine. Cela est plus facile dans des villes comme Québec où les immigrants sont moins nombreux. Il ne faut surtout pas comparer sans cesse le Québec et son pays d'origine et ne pas oublier les raisons qui ont motivé sa démarche d'immigration. Enfin, même dans les instants plus difficiles, il ne faut pas lâcher prise. Dans chaque action que l'on entreprend, il y a toujours un aspect positif auquel il est possible de s'accrocher, ce qui permet d'avancer, même à petit pas.

« Être patient dans sa recherche d'emploi »

Les démarches pour trouver un emploi à la hauteur de mes attentes ont été longues. Au Mexique j'étais gestionnaire de projets et coordonnais une équipe de 30 personnes au sein du ministère de la Santé. Je me suis rapidement rendu compte que mon expérience professionnelle n'était pas reconnue au Québec et que je ne pourrai trouver tout de suite un emploi du même niveau que celui que j'exerçais au Mexique. Des séances d'informations du MIDI et un atelier d'un Groupe Intégration Travail (GIT) m'ont aidé à comprendre les spécificités de la recherche d'emploi au Québec. J'ai su mettre en avant, lors de mes entrevues, mes qualités d'adaptation et de flexibilité acquises lors de mon processus d'immigration.

Autres témoignages

Tout a commencé avec la rencontre d’un beau Québécois lors de vacances en République dominicaine. Après notre mariage en 2005, nous avons vécu à Atlanta, puis à Las Vegas.
L’insécurité de l’emploi, le manque de revenus suffisants pour cotiser à un régime de retraite privé ainsi que l'éloignement familial nous ont fait envisager un retour en France.