En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 23 novembre 2016

La formation à distance : la formule idéale

Prénom : Samir Arrivée en : 2000 Pays d'origine : Algérie Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

Je suis arrivé au Québec à l’âge de 12 ans avec toute ma famille. J’ai commencé à suivre des cours de francisation, même si le français était presque ma langue maternelle. Quelques mois après ma rentrée, mes parents m’ont inscrit au Collège français à Montréal. J’ai ensuite poursuivi mes études au cégep dans une section qui me permettait de pratiquer la boxe de haut niveau. Je ne savais pas durant mes études secondaires quelle formation choisir. Je voulais pouvoir continuer le sport de haut niveau, travailler et suivre mes études. J’ai donc choisi la formation à distance et je me suis inscrit à la TÉLUQ, une université à distance. J’ai suivi, durant 5 ans, trois cursus : un certificat en gestion de tourisme, un autre en administration des services et le dernier en administration des affaires. 

Je voulais pouvoir reprendre les activités de mon père qui travaillait dans le tourisme et avoir des bases dans ce domaine. Les autres certificats me permettaient d’avoir un back-up dans le cas où ma carrière dans le tourisme ne marchait pas. J’étais également très attiré par l’entrepreneuriat, j’avais une vraie confiance en moi et de réelles compétences en communication. La formation à distance était parfaite pour moi. En étant organisé et rigoureux, je suis parvenu à allier mes études, mon travail et ma pratique de la boxe de haut niveau. 

Étudier à distance permet de développer des habiletés d’autonomie et de responsabilités. Je me donnais chaque jour des objectifs à atteindre et cela a fonctionné. Au début de ma formation à la TÉLUQ, j’étais un peu perdu, mais l’université donne de bons outils pour réussir. Les professeurs sont disponibles en tout temps pour répondre aux questions, un guide très pratique nous aide dans l’organisation de nos tâches avec des vidéos explicatives et le temps à dédier pour chaque chose. Si l’on veut échanger avec les autres étudiants de notre formation, on peut le faire via une page Facebook dédiée ou lors d’atelier à l’université. 

Tout au long de mes études, j’ai travaillé dans le domaine de la communication pour Bell Canada. La formation continue étant très valorisée et reconnue au Québec, j’ai suivi au sein de l’entreprise un programme de formation en leadership. Pour évoluer et obtenir davantage de responsabilités, il me manquait la maîtrise de certains outils. C’est pourquoi j’ai réalisé un Certificat en Conception de modèle d’affaires à HEC Montréal. L’une de mes premières expériences a été de suivre l’un des projets hôteliers de mon père en Algérie. En quelques mois, j’ai réussi à faire mes preuves et à occuper le poste de directeur de projets. 

Aujourd’hui, j’ai créé mon entreprise, mazonedepot.com, qui s’adresse aux marchés québécois et algérien dans le domaine de la construction. Tous les cours que j’ai suivis durant ces 5 dernières années m’ont amené à la création de mon entreprise. Je souhaite continuer la formation continue tout au long de ma vie afin d’améliorer mon parcours d’entrepreneur. J’ai beaucoup de plaisir à apprendre et à étudier, la formation à distance est la meilleure option pour moi.  

Autres témoignages

C03c9668 c91a 494f 80be ea3aa38d197d
Assez rapidement après notre installation à Montréal, l'idée d'ouvrir ma propre entreprise a commencé à me caresser.

Publié le : 08 février 2018

76eec47b 0f73 4478 b355 8122c8912406
J'ai grandi à Yamoussoukro, où j'ai fait toute ma scolarité au lycée français, avant d’aller en France poursuivre mes études universitaires. J’espérais m'y installer définitivement, mais après un master en gestion de patrimoine, j'ai eu du mal à trouver du travail.

Publié le : 23 janvier 2018