En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 06 janvier 2015

Lancer mon entreprise

Prénom : Moussa Arrivée en : 2001 Pays d'origine : Algérie Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

En 2001, l’Algérie sortait de dix années difficiles, je voulais quitter cette situation et découvrir le monde. Dans les années 1990, j’avais étudié durant deux ans en Autriche dans un environnement international et je souhaitais retrouver cette dynamique et sortir de ma routine de travail.

Le plus beau jour de ma vie

À mon arrivée, je me suis posé beaucoup de questions sur l’éventualité de reprendre mes études afin de faciliter mon intégration sur le marché du travail. J’ai intégré un organisme d’aide à la recherche d’emploi et malgré de nombreuses candidatures je n’ai eu que des réponses négatives, c’était très démotivant. Après quelques jobines, j’ai eu la chance incroyable de trouver un poste de traducteur dans une petite entreprise, c’était le plus beau jour de ma nouvelle vie ! Je m’étais donné 6 ou 7 mois pour trouver un emploi, sinon je serais retourné aux études. À mon avis c’est vraiment une très bonne solution pour les immigrants pour faciliter leur recherche d’emploi. Après deux ans d’expérience professionnelle, je me suis inscrit à l’ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec et suis devenu traducteur agréé dans la combinaison linguistique Anglais-Français dans un premier temps et Arabe-Français par la suite. Cela m’a permis de développer mon champ de compétences car je peux à présent traduire les documents officiels.

Faire évoluer sa carrière professionnelle

Après plus de dix ans au Québec, l’envie de créer mon entreprise s’est fait ressentir. J’avais fait quelques recherches sur Internet et des amis m’avaient conseillé la formation Lancement d’une entreprise, sanctionnée par une d’attestation de spécialisation professionnelle (ASP). J'ai choisi de la suivre auprès de l’organisme TRAIT D’UNION de votre réussite. Cette formation m’a ouvert les yeux sur le domaine de l’entreprenariat. J’ai compris beaucoup de choses sur la création d’entreprises, comment intégrer un plan marketing, etc. Le personnel était excellent et l’ambiance très conviviale. 

À la faveur de cette formation, j’ai créé mon entreprise de traduction tout en conservant mon premier emploi de traducteur. J’avais un bureau de traduction dans le quartier Ahuntsic mais je me suis par la suite redéployé dans ce qu’on appelle le Petit Maghreb pour être plus proche de ma clientèle. En effet, ma spécialité est la traduction de documents en arabe pour une clientèle provenant principalement d’Algérie, de Tunisie et du Maroc. Dans la continuité de cette formation, TRAIT D’UNION de votre réussite proposait également un Diplôme d’études professionnelles (DEP) en Vente-Conseil. 

C’était l’occasion d’approfondir mes connaissances et d’avoir en main les clés pour vendre mes propres services. D’une durée de 900h réparties en 60 unités, j’avais cours le mardi et le samedi et le reste du temps du suivi et des ateliers avec les professeurs sur notre projet. L’admission à ces formations a été très simple, j’avais déjà fait reconnaître l’équivalence de mes diplômes et je n’avais donc pas d’examens à passer. En tant que résident permanent ces deux formations étaient gratuites.

Sortir de la routine quotidienne

La reprise des études a été pour moi une expérience très agréable car cela me permettait de rompre avec ma routine de travail et de rencontrer d’autres immigrants de nationalités différentes et de tout âge, qui, comme moi souhaitaient lancer leurs entreprises. Le plus difficile est de réussir à concilier sa vie professionnelle, familiale et les études. Cela n’est pas toujours évident mais j’y suis parvenu en m’organisant avec ma femme. Pour le DEP, beaucoup de travail personnel était demandé. À la fin de chaque module nous avions des travaux à rendre et l’on commençait en même temps un nouveau cours. J’avais appris à bien gérer mon temps et à m’organiser. Cela m’a été très utile pour réussir ma formation.

Autres témoignages

Dc9a33c8 7166 4e26 808c e9e1d52a23cd
Nous sommes arrivés au Québec en janvier 2004 avec nos 3 filles alors âgées de 13, 10 et 3 ans. Après un voyage de prospection, de longues recherches sur la vie au Québec et les démarches d'immigration nécessaires, nous déposons nos valises à Sherbrooke par une belle journée à -28 degrés Celsius !

Publié le : 14 mars 2018

Aac9d94f 5a67 4605 96c9 270f3300fcd8
Après un voyage en été au Québec, puis un autre en hiver, j’ai trouvé un job à Montréal depuis la France. Ce que je recherchais c'était l’aventure et le dépaysement. Je n’ai pas quitté la France parce que j’en étais dégouté, ou frustré, j’y avais une bonne situation et beaucoup d’amis.

Publié le : 26 février 2018