En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 05 avril 2015

Le Québec, un véritable coup de cœur

Prénom : Pascale Arrivée en : 2009 Pays d'origine : France Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

Je suis venu pour la première fois à Montréal, en 2004, pour un salon professionnel. À cette occasion, nous en avons profité avec ma femme pour visiter le Québec pendant deux semaines. Cela a été un véritable coup de cœur. En 2008, je souhaitais développer la société familiale à l'étranger et mon choix s'est naturellement porté sur Montréal. Une économie dynamique et la possibilité de parler français étaient l'idéal pour moi.

Blogs, livres, voyage de prospection : Les outils pour bien se préparer

Nous avons réalisé un voyage de prospection pour visiter les différents quartiers de Montréal et choisir celui qui nous conviendrait le mieux. Finalement le quartier de Côte-des-Neiges, quartier résidentiel très familial, a retenu notre attention. Nous nous sommes énormément documentés avant notre arrivée. Nous avons consulté beaucoup de blogs de familles expatriées à Montréal qui pouvaient répondre à toutes nos questions. Nous avons aussi adoré « Le guide de survie des Européens à Montréal » pour ses informations ludiques et très pratiques.

Inscrire nos enfants dans le système éducatif français

Avant notre arrivée, nous avons beaucoup réfléchi à inscrire nos enfants dans le système scolaire québécois. Cependant, nous avions toujours à l'esprit un possible retour en France si notre projet d'immigration échouait. Dans ce cas, nous ne voulions pas que les enfants aient à refaire une année scolaire. Nous avons choisi le collège Stanislas suite aux conseils de la personne chargée de notre relocalisation, une ancienne de « Stan ». Grâce aux subventions et aides octroyées par le gouvernement du Québec et l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), les frais de scolarité sont de l'ordre de 4000 $ CAN par an. Ce qui est abordable pour un établissement scolaire privé nord-américain. Pour les ressortissants français, des bourses sont possibles pour couvrir une partie des frais de scolarité. Pour nous, l'un des avantages du Collège Stanislas, est de préparer nos enfants à passer le bac français et à intégrer l'enseignement supérieur québécois.

Autres témoignages

C03c9668 c91a 494f 80be ea3aa38d197d
Assez rapidement après notre installation à Montréal, l'idée d'ouvrir ma propre entreprise a commencé à me caresser.

Publié le : 08 février 2018

Aac9d94f 5a67 4605 96c9 270f3300fcd8
Après un voyage en été au Québec, puis un autre en hiver, j’ai trouvé un job à Montréal depuis la France. Ce que je recherchais c'était l’aventure et le dépaysement. Je n’ai pas quitté la France parce que j’en étais dégouté, ou frustré, j’y avais une bonne situation et beaucoup d’amis.

Publié le : 26 février 2018