Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 22 août 2017

Québec, une terre d’épanouissement

Prénom : Amine Arrivée en : 2014 Pays d'origine : Tunisie Statut à l'arrivée : Permis temporaire ouvert / PVT

J’ai décidé de m’installer au Québec car les conditions de travail sont agréables mais aussi pour l’ouverture d’esprit et la liberté d’expression. Les Québécois sont généreux et aident facilement les autres. C’est une terre d’épanouissement. Après quelques mois passés à Ottawa pour étudier le génie informatique, je suis parti dans la ville de Québec pour faire un stage à l’Université Laval. J’y ai retrouvé mon oncle sur place et des amis tunisiens alors je ne me suis pas senti dépaysé. 

Et puis, j’aime la beauté de la nature et la possibilité de faire du ski ou encore du patin l’hiver. Je souhaitais compléter le cursus théorique que j’avais suivi à l’Université Laval par une formation pratique axée sur le marché du travail. J’ai opté pour le programme en informatique du Centre de formation professionnelle Marie-Rollet. Pendant 18 mois, j’ai étudié le jour et travaillé comme serveur dans un restaurant le soir. Deux mois après la fin de ma formation, j’ai trouvé un emploi de technicien informatique. La formation était très concrète : tout ce que j’ai appris m’est utile aujourd’hui dans mon travail.

J’avais deux stages à réaliser durant le cursus et à chaque fois, les professeurs nous ont conseillés dans la recherche de stage, dans la rédaction du CV et dans la préparation des entrevues. Ils ont toujours été là pour nous aider à nous dépasser. Nous étions une trentaine d’étudiants dans mon programme, majoritairement des Québécois mais aussi des immigrants comme moi. Lorsque je ne comprenais pas quelque chose,  je pouvais compter sur les autres pour me donner un coup de pouce. 

Aujourd’hui, certains de ces étudiants sont devenus des amis. Lorsque l’on immigre, il faut accepter de désapprendre pour réapprendre. Les premières semaines, j’ai eu des difficultés à m’habituer à l’accent québécois. Pour me familiariser à cet accent ainsi qu’à la façon différente de parler français comparé à l’Europe, je me suis tourné vers Internet et notamment vers les vidéos du site je-parle-quebecois.com. 

Selon moi, l’adaptation est le maître-mot d’une immigration réussie ! Le biologiste et animateur Boukar Diouf dit que s’intégrer à une nouvelle culture est comme lire un livre plusieurs fois. À la première lecture, il s’agit de se familiariser avec les personnages.  

La deuxième lecture permet de plus s’intéresser à l’histoire. À la troisième lecture, si l’histoire est tellement devenue la nôtre qu’on arrive à la raconter avec passion, cela signifie que l’intégration est un succès. Aujourd’hui, j’en suis presque à la dernière étape. 

Ce témoignage est publié en collaboration avec Québec International. Retrouvez toutes les informations et les opportunités professionnelles à Québec et ses environs surquebecentete.com.


Autres témoignages

Quand les nouveaux arrivants posent leurs valises au Québec, ils ne découvrent pas seulement d’autres manières d’appréhender leurs finances.

Publié le : 11 juillet 2017

Quand il a débarqué au Québec, Mohammed avait 45 ans.

Publié le : 10 juillet 2017

Publicité
Publicité
Publicité