En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 18 février 2014

Quelques astuces à connaitre au Québec pour une recherche d’emploi efficace

Prénom : Ali Arrivée en : 2009 Pays d'origine : Algérie Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

Je viens d’Algérie, en Kabylie, de la ville de Tizi Ouzou. J’ai effectué mon parcours d’ingéniorat en génie mécanique près d’Alger. Nous avons immigré au Québec avec ma femme et ma fille car nous souhaitions un changement dans notre mode de vie et nous installer dans un pays qui pourrait nous assurer un bel avenir.

Se renseigner sur le Québec avant d’immigrer

J’ai eu beaucoup de renseignements sur le Québec grâce des immigrants algériens originaires de mon village que je connaissais déjà. Ils ont pu m’apporter leur expérience d’immigrants. Je me suis aussi beaucoup documenté sur les sites gouvernementaux et les forums de discussion. Concernant mon métier d’ingénieur en génie mécanique, j’ai lu de nombreux témoignages, sur des forums, d’ingénieurs immigrés au Québec donc je savais à quoi m’attendre. J’ai aussi appris sur le site d’Emploi-Québec qu’il s’agissait d’un métier en demande à moyen et long terme.

Une première recherche d’emploi difficile

J’étais le requérant principal de ma famille dans notre demande de résidence permanente. Ma femme, en Algérie, travaillait dans l’administratif. Ça a été difficile pour elle de trouver un emploi au Québec dans ce domaine donc elle a choisi d’effectuer une réorientation professionnelle dans le domaine de la petit enfance. Un choix qu’elle ne regrette pas aujourd’hui ! Dès mon arrivée à Montréal, j’ai participé à des ateliers de recherche d’emploi avec l’organisme Le Collectif dans le quartier Saint-Michel. Malheureusement, par la suite, les recruteurs ne donnaient pas suite à mes candidatures car je n’avais pas d’expérience professionnelle québécoise. 

J’ai donc décidé d’effectuer une formation en Conception et fabrication assistées par ordinateur (AEC) afin de mettre à niveau mes connaissances acquises en Algérie. Ma femme étant elle aussi en reprise d’études, nous bénéficions d’une aide gouvernementale pour subvenir à nos besoins. Après 16 mois de formation, j’ai repris ma recherche d’emploi et j’ai obtenu un poste de Concepteur en mécanique chez MSB. J’y travaille depuis bientôt 2 ans et je m’y plais beaucoup. C’est une entreprise cosmopolite qui donne la chance aux immigrants. Il y a quelques astuces à connaitre ici au Québec quand on veut faire une recherche d’emploi efficace. Il y a notamment le réseautage, de nombreuses offres d’emploi se transmettent par le bouche à oreille. J’ai pu le constater à travers mon réseau d’amis au Québec.

Les trois premiers mois, une période critique

Les trois premiers mois au Québec n’ont pas été faciles pour moi et ma famille. On quitte ses habitudes, sa famille, ses amis et on plonge dans l’inconnu. L’idée de rebrousser chemin nous a traversé l’esprit à un moment donné. Puis, les choses ont commencé à aller mieux, nous avons trouvé nos repères. Nous avons même donné naissance à notre deuxième fille au Québec.

Autres témoignages

Aac9d94f 5a67 4605 96c9 270f3300fcd8
Après un voyage en été au Québec, puis un autre en hiver, j’ai trouvé un job à Montréal depuis la France. Ce que je recherchais c'était l’aventure et le dépaysement. Je n’ai pas quitté la France parce que j’en étais dégouté, ou frustré, j’y avais une bonne situation et beaucoup d’amis.

Publié le : 26 février 2018

F9001d28 1a26 48ee 943b 275875bfb201
Tout a commencé avec la rencontre d’un beau Québécois lors de vacances en République dominicaine. Après notre mariage en 2005, nous avons vécu à Atlanta, puis à Las Vegas.

Publié le : 25 janvier 2018