En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 25 janvier 2018

Qui prend mari prend pays

Prénom : Rebecca Arrivée en : 2014 Pays d'origine : États-Unis Statut à l'arrivée : Aucun statut

Tout a commencé avec la rencontre d’un beau Québécois lors de vacances en République dominicaine. Après notre mariage en 2005, nous avons vécu à Atlanta, puis à Las Vegas. Cette ville n’est vraiment pas faite pour les enfants et Atlanta est confrontée à des problèmes de criminalité ainsi que de trafic.

Avec mon mari, nous sommes donc venus à Québec pour voir si la ville me plaisait ou pas. Et, comme ce fut le cas, j’ai demandé la résidence permanente, que je n’ai obtenue qu’en 2016. Si j’avais su que ce serait aussi long, je serais restée aux États-Unis entre temps. Pendant ce temps-là, j’ai donné naissance à notre second enfant et nous avons dû payer de notre poche les frais médicaux liés à la grossesse et à l’accouchement.

Heureusement, mon mari travaille à son compte, donc notre déménagement à Québec n’a rien changé à sa situation et il a pu subvenir à nos besoins.

Excepté cette lenteur administrative, mon expérience à Québec est idéale. Je me sens tellement à la maison ici que nous comptons rester ici pour au moins les 20 prochaines années.  Et puis, c’est une chance pour nos enfants de pouvoir devenir bilingues.

Québec est une ville où la criminalité est très basse et où il fait bon élever des enfants car le Québec est vraiment pro-famille. En plus, il y a toujours plein de choses à faire : festivals, événements à la bibliothèque, ateliers à l’Université Laval…

Côté logement, mon mari, arrivé un mois plus tôt, avait trouvé un appartement mais pas très agréable à vivre. Le choix était limité vu qu’il a débarqué au mois de novembre et que nous avions un chien presque aussi gros que moi. Au mois de juillet suivant, nous avons pu emménager dans un plus bel appartement.

J’ai appris les bases du français à l’école aux États-Unis, mais c’est tout. Au départ, je ne pouvais pas bénéficier de cours de français comme je n’étais pas encore résidente permanente. Alors, j’ai amélioré mon français en allant au supermarché, chez le médecin ou encore en observant le vocabulaire employé à la garderie de ma fille. Les gens sont très gentils, alors ils me répondent souvent en anglais quand je leur parle en français. Idem dans la famille de mon mari, où on utilise les deux langues.

Bien que la communauté anglophone soit petite à Québec, je m’y suis fait davantage d’amis qu’à Las Vegas, où je suis pourtant restée trois ans. J’ai même du mal à trouver du temps pour voir tout le monde!

Rapidement, après m’être installée ici, j’ai connu l’organisme Voice of English-speaking Québec, dont je suis désormais membre du conseil d’administration. J’ai également rejoint des groupes de mamans et des groupes sur le site Meetup. J’y ai rencontré celle qui est maintenant ma meilleure amie et j’organise désormais moi-même des événements Meetup.

Depuis un an, j’ai créé une entreprise de nettoyage à domicile. C’est lorsque deux immigrantes m’ont demandé de l’aide pour trouver une femme de ménage anglophone que j’ai pris conscience de besoins en la matière. Aujourd’hui, mon entreprise emploie sept personnes à temps partiel et compte environ 70 clients.

Ce témoignage est publié en collaboration avec Québec International. Retrouvez toutes les informations et les opportunités professionnelles à Québec et ses environs sur quebecentete.com.

Vous désirez découvrir d’autres témoignages de personne qui se sont installés dans la ville de Québec et ses environs ? Désirez en savoir plus sur la ville et sa région ? Téléchargez notre guide Vivre à Québec et ses environs.

Auteur : Immigrant Québec

Immigrant Québec informe toutes les personnes désireuses de s’installer au Québec sur l'immigration et la vie dans la Belle Province.

En savoir plus

Autres témoignages

Ca92c371 706f 464c b4b0 7916f8f15ba6
En arrivant, j’ai trouvé le rythme de vie très bien organisé, ce qui m’a aidé à apprendre à planifier mes journées, mes études, bref, ma vie !

Publié le : 05 mars 2018

Dc9a33c8 7166 4e26 808c e9e1d52a23cd
Nous sommes arrivés au Québec en janvier 2004 avec nos 3 filles alors âgées de 13, 10 et 3 ans. Après un voyage de prospection, de longues recherches sur la vie au Québec et les démarches d'immigration nécessaires, nous déposons nos valises à Sherbrooke par une belle journée à -28 degrés Celsius !

Publié le : 14 mars 2018