En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 25 juin 2017

S’habituer à un autre mode de fonctionnement

Prénom : Julie et Fabrice Arrivée en : 2012 Pays d'origine : France

L’aventure, c’est ce que sont venus chercher Julie et Fabrice en quittant la France pour venir s’installer au Québec, il y a cinq ans. S’ils s’attendaient à devoir s’accoutumer à un hiver bien moins clément que celui du sud de la France, ils s’imaginaient moins à être dépaysés sur le plan des finances personnelles. 

« Ici, dépenser rapporte de l’argent par l’intermédiaire des points et des cartes de crédit avec remise argent, s’étonne encore Julie, qui a grandi dans une culture valorisant fortement l’épargne. Par contre, si tu veux mettre de côté, les taux d’intérêt sont ridiculement bas. » Ce couple de trentenaires ne sait pas encore s’il repartira un jour vivre en France. 

Mais, il a décidé de ne pas laisser cette incertitude l’empêcher de devenir propriétaire à Montréal, où ils recherchent un bien. . « On se dit qu’on verra bien quelles seront nos envies dans cinq ans, explique Fabrice. Si on s’en va, on pourra toujours revendre ou louer. » 

Retrouvez l'intégralité de l'article en téléchargeant gratuitement le webmagazine "Bien gérer ses finances au Québec".

Autres témoignages

158112a2 94a9 4a45 ba77 3a3af924cf38
Je m’appelle Éma Gingras. J’ai 22 ans et je suis originaire de Nantes en France. Je suis arrivée au Québec au mois de janvier 2017 dans le froid et la neige, en laissant derrière moi parents, conjoint et amis.

Publié le : 16 mars 2018

Dc9a33c8 7166 4e26 808c e9e1d52a23cd
Nous sommes arrivés au Québec en janvier 2004 avec nos 3 filles alors âgées de 13, 10 et 3 ans. Après un voyage de prospection, de longues recherches sur la vie au Québec et les démarches d'immigration nécessaires, nous déposons nos valises à Sherbrooke par une belle journée à -28 degrés Celsius !

Publié le : 14 mars 2018