Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Suivre les ateliers d'aide à la recherche d'emploi, c'est payant !

Publié le 09 juillet 2012
Prénom : Érasme Patrick Bizumuremyi
Arrivée en : 2011
Pays d'origine : Rwanda

D’origine rwandaise, j’ai quitté mon pays lors des massacres de 1994 et je me suis retrouvé au Cameroun où j’ai eu ma carte de réfugié. Quand j'étais au Cameroun, certains de mes compatriotes avaient obtenu une réinstallation au Canada : au Manitoba, en Ontario et au Québec. Pour moi, je n’avais qu'un rêve : aller vivre au Québec parce qu’on m’avait informé que là-bas on parle le français. Je suis arrivé au Québec au mois de février 2011 suite au programme de parrainage collectif de l’immigration. 

J’ai eu un accueil chaleureux de la part des agents de l’immigration à l’aéroport et ils m’ont donné tous les papiers avec les adresses où je devais aller par la suite. J’ai été invité à suivre une formation de quatre jours, « S’adapter au monde du travail québécois », qui m'en a appris beaucoup sur les réalités socioéconomiques, les valeurs et les fondements de la société québécoise. Lors de cette formation, j’ai été informé de l’existence de PROMIS et de ses services d’aide à la recherche d’emploi.

 J’ai pris un rendez-vous et je me suis présenté le jour suivant. J’avais envie d’avoir un emploi. À PROMIS, j’ai obtenu des conseils pertinents sur le marché du travail, les perspectives d’emploi, ainsi que les secrets du marché caché. Grâce à leur aide, j’ai été capable de faire mon curriculum vitae et j'ai appris à vendre mes compétences lors d’une entrevue de sélection, ce que je n’avais jamais fait dans mon pays. J’ai été bien accompagné dans ma recherche d’emploi. Ainsi, depuis avril 2011, je travaille pour la compagnie Olymer comme opérateur de machine. Je suis à temps plein et syndiqué.  

Autres témoignages
J’ai découvert ma passion au Québec !

Je m’appelle Éma Gingras. J’ai 22 ans et je suis originaire de Nantes en France. Je suis arrivée au Québec au mois de janvier 2017 dans le froid et la neige, en laissant derrière moi parents, conjoint et amis.

Qui prend mari prend pays

Tout a commencé avec la rencontre d’un beau Québécois lors de vacances en République dominicaine. Après notre mariage en 2005, nous avons vécu à Atlanta, puis à Las Vegas.