En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 09 juillet 2012

Un emploi imminent grâce à une formation !

Prénom : Pedro Martinez Arrivée en : 2011 Pays d'origine : Mexique

 Je suis réfugié accepté, âgé de 56 ans et d’origine mexicaine. En mai 2011, je suis allé à Emploi-Québec, qui m’a envoyé tout de suite chez PROMIS pour apprendre le français. Le 15 mai 2011, j’ai commencé la francisation au niveau 2. Puis, après avoir terminé le 3e niveau en octobre 2011, une conseillère m’a incité à suivre la formation : Francisation sur mesure au Centre de formation de l’alimentation et du commerce du Québec (CFACQ). J’ai terminé la formation de 552 heures d’aide-boucher/aide-poissonnier. 

Ce programme a été développé spécialement pour nous, les immigrants. J’ai eu l’opportunité d’avoir un stage de 120 heures qui m’a donné une expérience concrète dans le milieu du travail. Le 21 mars 2012, j’ai obtenu mon diplôme d’Attestation d’études professionnelles (AEP) : Commis du commerce de l’alimentation, ainsi qu’une attestation en hygiène et salubrité alimentaires du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Mon arrivée au Québec a changé ma vie. 

Je n’aurais jamais pensé qu’à mon âge, je pourrais étudier et apprendre un nouveau métier, un métier que j’adore et qui m’a donné l’opportunité de grandir. Maintenant, chaque jour, je découvre que je peux continuer toujours à évoluer, toujours en français. 

Un jour, je serai un boucher ! Tout ça a été possible grâce à l’appui et la motivation des conseillers de PROMIS. Aussi, je suis content de constater tous les services et programmes gratuits que le Gouvernement du Québec a mis en place pour aider les immigrants à s’améliorer et à intégrer le marché de l’emploi québécois.

Autres témoignages

Je m’appelle Éma Gingras. J’ai 22 ans et je suis originaire de Nantes en France. Je suis arrivée au Québec au mois de janvier 2017 dans le froid et la neige, en laissant derrière moi parents, conjoint et amis.
L’insécurité de l’emploi, le manque de revenus suffisants pour cotiser à un régime de retraite privé ainsi que l'éloignement familial nous ont fait envisager un retour en France.