Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 13 octobre 2017

Travailler au Québec : l’expérience d’un immigrant tunisien

drapeau tunisien
Prénom : Cherif Zouari Arrivée en : 2007 Pays d'origine : Tunisie Statut à l'arrivée : Étudiant

Aujourd’hui, presque toutes les entreprises profitent de cette richesse qu’est d’avoir des employés issus de nationalités différentes. C’est le cas chez Jobillico où nous avons des collègues de l’Europe, de l’Amérique du Sud ou encore de l’Afrique. Voici, en quelques questions, la petite histoire de Cherif, un immigrant de la Tunisie, et ses conseils pour bien s’installer au Québec !


Pourquoi avoir choisi le Québec ?

J’ai choisi le pays avant, le Canada, pour la qualité des études et des diplômes. J’ai ensuite choisi le Québec puisque je parlais déjà la langue française.

Aussi, les Canadiens ont une très belle image en Tunisie en tant que peuple accueillant et chaleureux.


Quelles sont les démarches que tu as effectuées pour trouver ton premier emploi au Québec ou ton poste chez Jobillico ?

J’ai toujours fait mes recherches d’emploi par Internet. En cherchant sur des plateformes de recrutement ou en allant voir dans la section carrière des sites web de compagnies. Toutefois, j’avoue qu’à mes débuts au Canada, c’était très efficace de se présenter directement à l’employeur pour démontrer de l’intérêt.


Ton meilleur conseil pour un nouvel arrivant qui cherche un travail ?

Socialiser avec tout le monde, ne pas arrêter de se faire de bons amis et s’impliquer dans des projets de la communauté locale. Aussi, ne pas hésiter à chercher de l’aide auprès de son université, des OSBL dédiés aux nouveaux arrivants ou même des organisations gouvernementales.

Juste le fait d’être sur le marché du travail du Québec t’apprend énormément sur les gens et sur les façons de faire. Ça aide énormément à la compréhension et à l’intégration. Donc, pour un premier emploi, ne cherche pas forcément le travail de tes rêves tout de suite. Patience !


Raconte-nous une anecdote drôle qui t’est arrivée au travail en lien avec les différences culturelles entre ton pays d’origine et le Québec.

Pendant les premiers mois à mon premier travail, je ne comprenais rien de ce que me disait mon patron en raison de son accent québécois que je ne maitrisais pas encore à l’époque. Donc tout ce que je répondais c’était : « oui, oui, oui, oui ». Dans le fond, il aurait pu me demander n’importe quoi et j’aurais répondu « oui » quand même !


Marie-Claude Savoie, rédactrice marketing chez Jobillico

Auteur : Jobillico

Nous croyons que tout le monde mérite d’être plus heureux au travail. Vraiment. Nous sommes aussi convaincus que toutes les entreprises doivent avoir accès aux meilleurs talents.

En savoir plus


Autres témoignages

9c55cd8c 4ca8 48c2 8e30 ac413a94e9d3
C’est pour fuir le chômage et offrir une meilleure qualité de vie à mon enfant à naître que j’ai quitté le Brésil avec ma conjointe enceinte.

Publié le : 03 octobre 2017

914f4304 05bd 4fcb b77f 0e00d529661d
C’est pour suivre mon mari muté à Québec pour trois ans dans le cadre de son travail que je suis venue ici avec nos deux filles âgées de 7 et 9 ans.

Publié le : 09 novembre 2017

Publicité
Publicité
Publicité