En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 16 octobre 2017

Une ascension professionnelle en deux ans seulement

drapeau ivoirien
Prénom : Patrice, avec sa femme et leurs cinq enfants, âgés de 9 à 22 ans Arrivée en : 2013 Pays d'origine : Côte d'Ivoire Statut à l'arrivée : Résident permanent

Dans les années 1990, je suis venu de Côte-d’Ivoire pour étudier à l’Université de Sherbrooke et à l’Université Laval à Québec. Une fois devenu père de famille, je me suis rappelé que la ville de Québec représentait un environnement favorable pour y élever des enfants. C’est un grand village calme, proche de la nature et au rythme de vie serein.

Après sept ans de démarches complexes, nous avons finalement franchi les portes du Québec. Les parents d’un ami québécois que j’avais gardé de mes années étudiantes nous ont hébergés à Québec pendant deux mois le temps de trouver un appartement. Ce fut une chance de pouvoir s’immerger tout de suite dans la culture québécoise.   

  

En Afrique, j’étais directeur marketing d’un groupe international. Mais, malgré mon expérience en gestion et mes diplômes québécois, il a fallu recommencer au bas de l’échelle. J’ai d’abord été étalagiste dans un supermarché puis téléphoniste dans un centre d’appels du gouvernement du Québec avant d’être recruté par Desjardins pour faire de la sollicitation téléphonique. C’est là qu’une gestionnaire a vu que je pouvais faire plus et depuis 2015, j’occupe un poste en analyse de données et en intelligence d’affaires chez Desjardins.

Au final, j’ai bien progressé en seulement deux ans. Il faut dire que je n’ai jamais cessé d’utiliser toutes les ressources disponibles pour accélérer le plus possible ma « ré-ascension ». J’ai assisté aux ateliers d’orientation professionnelle d’Option Travail, un organisme qui conseille les personnes dans leur développement de carrière. J’ai également fait du réseautage, surtout sur LinkedIn. Au Québec, on sait reconnaître la valeur des personnes alors c’est important de valoriser nos atouts.

De son côté, ma femme ne travaille pas. C’est un choix que nous avons fait pour le bien de nos enfants. Avant de venir au Québec, nous avons vécu au Ghana pendant 1 an et demi puis au Burkina Faso pendant environ un an. Le fait qu’elle se consacre aux enfants permet d’apporter une stabilité à notre famille malgré tous ces changements. C’est également pour favoriser l’adaptation des enfants que nous avons choisi le Québec car on y parle français.

Ce témoignage est publié en collaboration avec Québec International. Retrouvez toutes les informations et les opportunités professionnelles à Québec et ses environs sur quebecentete.com.

Vous désirez découvrir d’autres témoignages de personne qui se sont installés dans la ville de Québec et ses environs ? Désirez en savoir plus sur la ville et sa région ? Téléchargez notre guide Vivre à Québec et ses environs.

Auteur : Immigrant Québec

Immigrant Québec informe toutes les personnes désireuses de s’installer au Québec sur l'immigration et la vie dans la Belle Province.

En savoir plus

Autres témoignages

76eec47b 0f73 4478 b355 8122c8912406
J'ai grandi à Yamoussoukro, où j'ai fait toute ma scolarité au lycée français, avant d’aller en France poursuivre mes études universitaires. J’espérais m'y installer définitivement, mais après un master en gestion de patrimoine, j'ai eu du mal à trouver du travail.

Publié le : 23 janvier 2018

5b07a3db 1d62 4fb2 b595 fad7e2e13c0f
Finalement, nous avons tellement aimé Québec et sa région que nous sommes restés. C’est tellement pittoresque et romantique. On a l’impression d’être dans un décor de carte postale ici. Il y a plein de festivals, les gens sont très gentils et on y mange très bien.

Publié le : 13 février 2018