Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 14 juin 2017

Une vie sécuritaire au bord de l’eau

Prénom : Juan Arrivée en : 2013 Pays d'origine : Équateur Statut à l'arrivée : Permis de travail fermé / jeunes pros

Équatorien, j’ai vécu treize ans au Brésil avant d’immigrer au Québec en 2013 avec ma famille. Nous voulions jouir d’une meilleure qualité de vie et le Québec est une société plus égalitaire mais aussi plus démocratique que le Brésil.   

Québec, une ville sécuritaire 

Venant de Sao Paulo qui compte 18 millions d’habitants, nous avons choisi la ville de Québec plutôt que Montréal car sa tranquillité était plus propice à une vie familiale. C’est merveilleux de pouvoir se balader en vélo sur le bord du Saint-Laurent. À Sao Paulo, c’était difficile de faire du vélo à cause de la pollution et des problèmes de sécurité.   

Le défi de la recherche d’emploi 

Arrivé à Québec, j’ai d’abord travaillé chez Home Dépôt, pendant un an et demi, à la mise des produits en rayon, puis j’ai travaillé dans la vente au détail de produits naturels car je voulais pratiquer davantage mon français. En février 2017, j’ai participé au club de recherche d’emploi du GIT Services-conseils en emploi, un organisme qui offre des services gratuits d’accompagnement à l’intégration au marché du travail, pour apprendre des techniques de rédaction de CV mais aussi d’approche du « marché caché ». Cela m’a aidé à clarifier mon projet de me lancer à mon compte. Maintenant, je bénéficie du programme de soutien au travail autonome pour démarrer mon entreprise de services-conseils en gestion de la diversité culturelle en milieu de travail.   En immigrant, il faut être prêt à accepter de ne pas travailler dans son secteur d’activité, voire de se réorienter, comme moi car je faisais de la recherche scientifique au Brésil, ou de retourner aux études. C’est le cas de ma femme qui doit suivre un cours de Technologie d’analyses biomédicales au Cégep car la formation universitaire qu’elle a faite au Brésil n’est pas reconnue par l’ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec.   

Un réseau social international 

À Québec, j’aime le fait de pouvoir rencontrer des gens du monde entier. C’est formidable d’avoir des amis européens, africains ou anglophones ! Ce sont des relations que j’ai développées notamment grâce au sport, à l’église que je fréquente et aux échanges linguistiques que j’effectue avec des personnes voulant parler espagnol ou portugais.  Concrétiser un projet d’immigration nécessite du temps, de la patience, des efforts et de l’argent. Mais, il faut persévérer : cela vaut la peine. Pour y arriver, nous avons profité des expériences des autres immigrants. Savoir les écouter nous a permis d’éviter de commettre des erreurs.  

Ce témoignage est publié en collaboration avec Québec International. Retrouvez toutes les informations et les opportunités professionnelles à Québec et ses environs sur quebecentete.com.


Autres témoignages

Nous avons eu l'un et l'autre un énorme coup de cœur pour la ville de Québec qui correspondait exactement à ce que nous recherchions.

Publié le : 20 août 2017

Après un baccalauréat scientifique et une formation intensive, j'ai eu très envie de découvrir de nouveaux horizons.

Publié le : 16 juillet 2017

Publicité
Publicité
Publicité