En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Rester au Québec après un permis temporaire

Tamponde l'administration canadienne

Quelles solutions pour prolonger sa résidence temporaire au Québec ?

Si vous travaillez au Québec avec un permis temporaire, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour poursuivre votre vie et votre travail dans la province, mais le mot d’ordre pour y parvenir est l’anticipation. Les délais de traitement des dossiers ont tendance à rallonger régulièrement depuis quelques années. Il faut donc s’organiser en tenant compte des délais administratifs, au risque de devoir quitter le territoire canadien le temps du traitement de la demande, ce qui peut avoir des conséquences malheureuses. Quel que soit votre statut, il est important de toujours détenir un document d’immigration en cours de validité. Ne vous y prenez donc pas à la dernière minute !

Prolonger le permis de travail temporaire

Si votre employeur souhaite vous garder en poste, à l’expiration de votre permis de travail, il peut vous proposer de prolonger votre séjour au Canada. Vous pouvez de votre côté avoir une offre d’emploi d’un nouvel employeur. Dans les deux cas, vous devrez faire une demande de prorogation ou de modification de votre statut de travailleur temporaire, sous peine de devoir quitter le pays.

La procédure à suivre varie selon que votre emploi est visé par une Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) ou en est dispensé.

Si votre employeur doit obtenir une EIMT, il est fort probable que vous aurez également besoin d’un nouveau CAQ. Pour connaître la procédure, reportez-vous à la partie consacrée aux travailleurs temporaires dans ce guide.

Pour en savoir plus sur la prolongation ou la modification de votre statut de travailleur temporaire, rendez-vous sur le site d'IRCC.

Les démarches de prolongation et de modification de statut sont facilitées pour les personnes, travailleurs ou étudiants, détentrices d’un CSQ et qui résident au Québec.

ATTENTION : Depuis le 4 juin 2019, les demandes de prolongation du statut de travailleur temporaire ne peuvent plus être présentées sur papier. Elles devront être réalisées en ligne, sur le site d’IRCC, sauf indication contraire.

Prolonger ou renouveler le permis de travail temporaire quand on a un CSQ

Il existe une mesure permettant de renouveler ou de prolonger son permis de travail temporaire plus facilement. Le préalable : être détenteur d’un Certificat de sélection du Québec (CSQ) et résider au Québec. Cette mesure concerne les travailleurs temporaires qualifiés et les étudiants étrangers ayant un permis de travail postdiplôme qui souhaitent s’établir de façon permanente au Québec, tout comme ceux participant à Expérience internationale Canada. Si vous êtes titulaire d’un CSQ, que vous résidez au Québec et que votre permis de travail temporaire va bientôt expirer, votre employeur est dispensé de l’obligation de faire une demande d’Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Il n’est pas non plus nécessaire d’obtenir un nouveau Certificat d’acceptation du Québec (CAQ). Pour les étudiants étrangers, il faut que vous ayez obtenu un permis de travail postdiplôme et une offre d’emploi valide d’un employeur au Québec.

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI).

Participer au programme de l’Expérience Internationale Canada (EIC)

Si vous correspondez aux critères, il est possible de faire une demande dans l’une des catégories de l’EIC (PVT, Jeunes Professionnels ou Stage). Si vous avez déjà bénéficié de ce programme, vous ne pourrez pas faire une nouvelle demande dans la même catégorie, mais il est possible de souscrire successivement à deux permis différents proposés dans le cadre de l’EIC (sur deux années de quotas différentes néanmoins). Depuis 2015, il n’est plus possible de cumuler un PVT et un Jeunes Professionnels. Vous pouvez donc cumuler par exemple un Stage et un PVT.

Pour en savoir plus, consultez les pages du guide consacrées au programme de l’EIC.

S’installer durablement au Québec grâce au Programme de l’expérience québécoise

En marge du Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ), il existe un second programme par lequel certains résidents temporaires déjà installés au Québec peuvent entamer le processus de sélection permanente par le Québec, puis de résidence permanente : le Programme de l'expérience québécoise, autrement connu sous l'acronyme PEQ.

Le PEQ a fait l'objet d'une réforme majeure, entrée en vigueur le 22 juillet 2020. Il était auparavant une voie d'accès rapide et privilégiée d'accès à la sélection permanente par le Québec. Avant la réforme, une demande complète et recevable recevait une réponse dans les 20 jours ouvrables ; désormais, les délais de traitement annoncés sont identiques pour le PEQ et pour le PRTQ : 6 mois.

Ce programme comporte deux volets, soit le volet Diplômés du Québec et le volet Travailleurs étrangers temporaires.

  • les travailleurs étrangers temporaires ayant occupé au Québec un emploi à temps plein de catégorie 0, A ou B, sur une période d’au moins 24 mois sur les 36 mois qui précèdent la présentation de leur demande ;
  • certains étudiants étrangers diplômés du Québec qui justifient eux aussi d'une expérience de travail significative et variable selon que la personne ait suivi une formation universitaire ou professionnelle.

À NOTER : depuis le 1er janvier 2020, toutes les personnes inclues dans une demande de sélection permanente dans l’un des programmes d’immigration économique doivent obtenir une attestation d’apprentissage des valeurs démocratiques et des valeurs québécoises exprimées par la Charte des droits et libertés de la personne.

Les expériences de travail acquises à temps plein au Québec dans le cadre d’un permis vacances-travail (PVT), d’un permis Stage Coop international ou d’un permis Jeunes Professionnels peuvent être considérées aux fins du PEQ dans la mesure où elles répondent à toutes les conditions requises.

Notez donc que le PEQ mène à l’obtention d’un CSQ, non de la résidence permanente fédérale. Une fois le CSQ obtenu, vous devrez compléter le volet fédéral de votre demande de résidence permanente selon les mêmes conditions qu’un CSQ obtenu par la voie classique, via le Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ).

Lorsque le requérant principal est admissible, un CSQ est délivré à l’époux ou conjoint de fait ainsi que ses enfants à charge inclus dans la demande de sélection permanente.

Le CSQ ne valant ni statut ni permis de travail, vous devez maintenir un statut de travailleur temporaire durant toute la durée de traitement de votre demande au fédéral, ou le renouveler dans le cas où votre permis vient à expirer avant qu’une décision ait été prise à votre égard.

Plus d'information sur le PEQ - Travailleur étranger temporaire.

Plus d'information sur le PEQ - Personne diplômée du Québec.

Autres pages sur le même thème

Grâce au regroupement familial, le Canada permet à ses citoyens et aux résidents permanents de parrainer un proche afin de faire venir leur famille.
Découvrez les programmes québécois d’immigration spécifiques destinés aux gens d’affaires : investisseurs, entrepreneurs, travailleurs autonomes.