En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Services spécifiques pour enfants immigrants

Enfants immigrants à l'école

Les services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français

Une allocation du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport aux commissions scolaires sert à financer en partie les services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français. Ces services sont offerts à des élèves non francophones qui reçoivent, pour la première fois, l’enseignement en français, et dont la connaissance de cette langue ne leur permet pas de suivre normalement l’enseignement.

Pour pouvoir en bénéficier, l’élève doit être inscrit dans un établissement d’enseignement rattaché à une commission scolaire francophone. Ces services ont pour but de développer, chez les élèves visés, des compétences suffisantes pour suivre les cours en français et comprendre les manières d’apprendre et les valeurs communes de la société québécoise. Par la suite, l’élève rejoint le système d’éducation général où il peut, selon ses besoins, recevoir un soutien linguistique d’appoint en français.

Le programme d’enseignement des langues d’origine (PELO)

Le Programme d’enseignement des langues d’origine (PELO) est un projet pédagogique mis en œuvre principalement dans des écoles primaires. La pertinence de ce programme se fonde sur le fait qu’une meilleure connaissance de la langue maternelle a des effets positifs sur l’apprentissage de la langue seconde et le développement général des élèves.

L’allocation du Ministère peut servir également à financer l’établissement et la mise en oeuvre d’un protocole d’accueil pour les élèves nouvellement arrivés, des services d’intégration scolaire et sociale pour les élèves et leur famille, ainsi que des ressources supplémentaires pour les élèves immigrants en situation de grand retard scolaire.

Autres pages sur le même thème

72106304 09f1 4f68 9b99 f54a0d729a10
Qu’ils aient fait leur préscolaire ou pas, tous les enfants de six ans doivent être inscrits à l’école primaire.
B1119f53 4bf5 4f15 bd9e bb0a902b6eb6

Au Québec, tous les enfants âgés de six à seize ans sont obligés de fréquenter l’école. Le système scolaire québécois se compose d’un réseau d’éducation publique, ainsi que d'un réseau d'établissements privés, allant du préscolaire (la maternelle) à l’université. L’enseignement public est gratuit jusqu’au niveau collégial inclus. L'enseignement privé est payant et l'admission peut se faire par examen d'entrée. Il existe des établissements scolaires francophones et anglophones. Toutefois, le français étant la langue officielle du Québec, les enfants immigrants – à quelques exceptions près - doivent fréquenter le réseau francophone.

Pour le primaire et le secondaire, l’année scolaire, qui dure environ 180 jours, commence à la fin août pour finir fin juin. Les enfants fréquentent l'école cinq jours par semaine, du lundi au vendredi, entre 8h ou 8h30 et 15h ou 15h30. Les enfants, en plus des vacances d'été, ont deux semaines de congés autour de Noël, puis une semaine en mars (appelée la semaine de relâche).