En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

La reconnaissance des acquis et des compétences (RAC)

Professionnels en formation

Il s’agit d’un processus d’évaluation qui vous permet d’obtenir une reconnaissance officielle de vos compétences acquises à travers vos expériences, que celles-ci aient été rémunérées ou non. La reconnaissance des compétences s’adresse à toute personne qui possède de l’expérience significative dans le métier pour lequel elle veut obtenir une reconnaissance. Cette expérience peut avoir été acquise au Québec comme à l’étranger.

Selon votre objectif de travail, vos besoins et votre secteur d’activité, deux possibilités s’offrent à vous :

  • La reconnaissance des acquis et compétences (RAC) : elle permet d’obtenir un document officiel, de niveau professionnel (secondaire) ou technique (collégial), sans avoir besoin de réapprendre ce que vous savez déjà. Pour en savoir plus sur la RAC, consultez le site Qualifications Québec.
  • La reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (RCMO) : elle permet d’obtenir un certificat de qualification professionnelle qui équivaut à une carte de compétence.

Si vous vivez à Québec ou dans sa région, le site monexperience.com vous informera sur les services de RAC offerts par les établissements d’enseignement de la région de la Capitale-Nationale.

Autres pages sur le même thème

L’université est ouverte aux adultes avec des programmes spéciaux de courte durée.

Le retour aux études : une habitude de vie

Au Québec, il est d’usage de permettre aux adultes de continuer à se former tout au long de la vie professionnelle. Les Québécois jugent l’apprentissage nécessaire pour évoluer avec les transformations de la société : développement des connaissances techniques, changements des technologies, nouvelles professions…

Un retour aux études permet aux travailleurs de s’adapter aux nouvelles réalités du monde contemporain. Dès lors, la formation continue fait partie de l’univers du travail. Les employeurs sont nombreux à l’encourager, conscients des bienfaits qu’ils en retireront avec une équipe plus performante, et à accepter de prendre en charge financièrement certaines formations et/ou d’adapter les horaires de travail pour faciliter l’acquisition de compétences manquantes ou nouvelles.

Au Québec, sont donc valorisés l’apprentissage de nouvelles habilités acquises lors d’une reprise d’études ou au cours d’une formation, et le développement des compétences et des connaissances acquises grâce à l’expérience professionnelle.

À savoir : les entreprises dont la masse salariale annuelle est de plus d’un million de dollars doivent investir, au cours de l’année, au moins 1% de cette masse salariale dans des activités de formation pour le personnel. De plus en plus, d’autre entreprises, non assujetties à cette loi favorisent la formation de leurs employés.

À moins que votre employeur ne prenne en charge les frais de formation, il vous faudra débourser une somme d’argent, qui varie selon le type de formation et le niveau d’enseignement, pour retourner aux études à temps plein ou à temps partiel. Renseignez-vous auprès d’Emploi-Québec, du ministère auquel l’établissement est rattaché ou de l’établissement d’enseignement directement, si vous pouvez être admissible à une aide financière ou une bourse d’études, lorsque vous retournez aux études à temps plein.

Pourquoi reprendre des études ou une formation ?

Le retour aux études peut prendre différents noms, surtout en fonction du niveau d’enseignement. Au niveau secondaire, on parle généralement d’éducation des adultes. Au niveau collégial, le terme le plus souvent utilisé est celui de formation continue, tout comme au niveau universitaire. Enfin, le terme d’éducation permanente est présent au niveau universitaire, mais de façon plus limitée. Qu’importe son nom, le retour aux études à l’âge adulte s’adresse aux personnes de 16 ans et plus.

Pour s’inscrire à un programme ou une formation dans le cadre d’un retour aux études, il faut généralement avoir le statut de résident permanent.

En tant que nouvel arrivant, il sera peut-être nécessaire de mettre à niveau vos connaissances au regard du contexte québécois. D’un pays à un autre, les méthodes de travail, les techniques et technologies utilisées ne sont pas forcément les mêmes. N’hésitez pas à suivre une formation : elle vous permettra ensuite de démarrer plus vite sur le marché de l’emploi.

Si vous exercez une profession ou un métier réglementé, une formation ou un stage sera certainement obligatoire. Par la suite, pour continuer à évoluer professionnellement, vous perfectionner ou en cas de réorientation de carrière, la formation tout au long de votre vie devra faire partie de vos habitudes.

Secondaire, collèges, universités : où reprendre ses études ?

Le retour aux études peut s’effectuer dans différents établissements en fonction du programme que vous souhaitez poursuivre et surtout des objectifs que vous vous êtes fixés.

Les établissements du secteur secondaire, les centres d’éducation des adultes, les centres de formation professionnelle, les cégeps, les collèges privés, les universités et autres institutions scolaires offrent tous des programmes permettant aux adultes d’acquérir de nouvelles connaissances, par le biais de sessions à temps complet ou à temps partiel, avec des horaires flexibles, des cours en soirée et des sessions courtes. Consultez la section de leur site Internet dédiée à la formation continue : elle vous donnera toutes les informations utiles sur les programmes proposés aux adultes. La formation à distance, par le biais d’Internet, est également développée.

Il est important de s’ouvrir à l’ensemble des formations proposées par tous les établissements d’enseignement. À titre d’exemple, si vous êtes titulaire d’un diplôme universitaire de votre pays d’origine et que vous ne trouvez votre domaine, votre retour aux études ne s’effectuera peut-être pas à l’université, mais plutôt au cégep pour obtenir une formation technique dans une profession en forte demande de main-d’œuvre.

La ligne Info Apprendre : pour vous guider dans votre choix

La ligne Info Apprendre est un service gratuit, confidentiel et bilingue d’aide et de référence, pour toute personne souhaitant compléter une formation, allant de la formation de base à l’obtention d’un diplôme d’études supérieures. Le numéro à appeler : 1 888 488-3888