En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Les allocations familiales et les crédits d’impôt au Québec

Calcul d'un budget

Il existe plusieurs programmes, provincial et fédéral, visant à aider les parents dans leurs obligations familiales et dans la charge financière que représentent les enfants. Les prestations du fédéral et du provincial se cumulent. Vous devrez donc effectuer les démarches pour bénéficier de ces prestations auprès des deux paliers.

Soutien aux enfants (programme provincial)

Le Soutien aux enfants d'un crédit non imposable géré par Retraite Québec. Il est payable quatre fois par année (janvier, avril, juillet et octobre) ou alors le premier de chaque mois, selon le choix des parents. Il comprend deux volets : une base universelle et une aide additionnelle aux familles à faible et à moyen revenu. Plusieurs conditions s'appliquent : notamment, vous devez avoir le statut de résident permanent ou être un résident temporaire qui a habité le Canada pendant les 18 derniers mois.

Allocation canadienne pour enfants (programme fédéral)

L'allocation canadienne pour enfants (ACE) est un paiement mensuel non imposable versé aux familles admissibles pour les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants âgés de moins de 18 ans. Pour pouvoir l’obtenir, plusieurs conditions s'appliquent. Le nombre d'enfants, l'âge et le revenu net familial permettent d'évaluer le montant de l'allocation.

Crédits d’impôt

Il existe des mesures fiscales relatives aux frais de garde d’enfants (montant remboursable). Il faut remplir les conditions d’admissibilité et en faire la demande lors de la déclaration annuelle du revenu. Le site de Revenu Québec vous donnera les informations.

Autres pages sur le même thème

Les personnes affiliées à la RAMQ pourront bénéficier d'un suivi de grossesse et d'un accouchement gratuits dans les établissements public ou encore choisir le privé, plus onéreux.
En cas ed décès, l'inscription au Registre de l'état civil du Québec est obligatoire.