En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Restrictions de voyage : qui pourra se rendre au Canada cet été ?

Publié le 29 mai 2020
restrictions exemptions voyage Canada Québec

Comme la plupart des pays du monde, le Canada a mis en place diverses mesures pour limiter la propagation de la Covid-19, parmi lesquelles la fermeture partielle de ses frontières, ainsi que des restrictions de voyage. Alors que le déconfinement progressif des commerces et des personnes est en cours, des incertitudes pèsent toujours sur la capacité des personnes immigrantes — et de leur famille — à voyager cet été au Québec

ARTICLE MIS À JOUR LE 9 JUILLET 2020

La règle de principe est claire : les autorités canadiennes ont suspendu tous les voyages non essentiels pour les ressortissants étrangers, c’est-à-dire qui relèvent du loisir, du tourisme ou du divertissement. Ainsi, la plupart des voyageurs ne peuvent plus se rendre au Canada, même s’ils sont en possession d’un visa de visiteur ou d’une attestation de voyage électronique (AVE).

Le 30 juin 2020, le gouvernement a annoncé que les mesures de restriction de voyage et de mise en quarantaine seraient maintenues jusqu'au 31 août 2020.

Des exceptions à la règle

Il existe cependant plusieurs exceptions, en vertu du statut des personnes concernées ou encore qui se rendent sur le territoire pour des raisons dites « essentielles » (obligation professionnelle ou familiale, raison de santé, décès d’un proche, etc.).

Ainsi, les personnes autorisées à entrer au Canada sont :

  • Les citoyens canadiens
  • Les résidents permanents du Canada
  • Les personnes inscrites en vertu de la loi sur les Indiens
  • Les personnes protégées (c’est-à-dire une personne qui ne peut retourner dans son pays d’origine sans risquer sa vie)

Certains ressortissants étrangers sont aussi autorisés à se rendre au Canada :

  • Ceux qui viennent des États-Unis doivent venir pour un motif essentiel,
  • Ceux qui viennent d’un pays autre que les États-Unis doivent cumuler un motif essentiel et être exemptés des restrictions de voyager au Canada.

Les étrangers exemptés des restrictions de voyage 

Plusieurs catégories de ressortissants étrangers peuvent se rendre au Canada, s’ils viennent à des fins essentielles.

Les travailleurs étrangers temporaires :

Les travailleurs étrangers temporaires qui détiennent un permis de travail valide ou une lettre d’introduction indiquant que le permis de travail a été approuvé. Les titulaires d'un PVT doivent, quant à eux, apporter une preuve d'embauche pour être admis à entrer sur le territoire.

Nous nous recommandons de vérifier auprès de votre futur employeur que la crise actuelle n’a pas affecté votre embauche, et vous rappelons que, pour les détenteurs d’un permis de travail ouvert, les temps ne sont pas idéaux pour trouver du travail au Canada.

Certains étudiants étrangers :

Les étudiants étrangers qui détiennent un permis d’études valide ou une lettre d’introduction indiquant que leur demande de permis d’étude a été approuvée avant le 18 mars 2020 (inclus) peuvent aussi entrer sur le territoire.

Pour les étudiants avec une lettre d’introduction émise après le 18 mars 2020, c’est-à-dire après la mise en place des restrictions de voyage, il est inutile de vous présenter aux douanes : vous ne pourrez pas voyager au Canada jusqu’à ce que les restrictions soient levées.

Certains résidents permanents autorisés :

Les personnes dont la demande de résidence permanente a été approuvée le 18 mars 2020 ou avant cette date, et qui ne sont pas encore en possession d’une carte valide, peuvent elles aussi entrer au Canada.

Les membres de la famille immédiate

Depuis le 8 juin 2020, les ressortissants étrangers qui sont membres de la famille immédiate de citoyens canadiens ou de résidents permanents du Canada sont exemptés d'interdiction de voyage au Canada, dès lors qu'ils respectent certaines conditions :

  • ne pas avoir la Covid-19 et ne pas présenter de symptômes,
  • demeurer pendant au moins 15 jours avec le membre de la famille immédiate,
  • se conformer aux mesure de quarantaine imposée par les autorités
  • il est évident que les personnes qui accueillent des membres de leur famille en provenance de l'étranger doivent, elles aussi, se mettre en quarantaine pour 14 jours.

La famille immédiate s'entend des personnes suivantes : l'époux/conjoint de fait ; l'enfant à charge ; le parent/beau-parent du voyageur ou de son époux/conjoint. de fait.

Ces voyageurs doivent s’identifient à l'aéroport, avant embarquement, auprès de leur compagnie aérienne. Ils doivent indiquer qu’ils sont exemptés des restrictions de voyage en vertu de de leur lien de parenté avec un citoyen canadien ou un résident permanent, et apporter la preuve du statut du membre de la famille au Canada, de même que leur lien de parenté avec elle.

Notez que certains ressortissants étrangers pourraient être autorisés à rejoindre un membre de la famille immédiate qui vit au Canada sans en être citoyen ou résident permanent, à condition que ce ne soit pas pour des raisons touristiques ou de loisirs, mais bien pour un motif essentiel.

Il vous faudra apporter la preuve du lien de parenté (voir l’onglet « documents recommandés pour les voyages », sur le site d’IRCC).

De plus, si vous rejoignez un membre de votre famille immédiate qui est au Canada temporairementvous devrez aussi obtenir en amont une lettre d’autorisation auprès des autorités, en présentant votre demande à ce courriel : RCC.COVID-TravelExemptions-Exemptionsdevoyage-COVID.IRCC@cic.gc.ca ou avec le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche de chez vous.

Pour connaître la liste complète des exemptions aux restrictions de voyage au Canada, consultez le site d’IRCC.

De manière générale, prévoyez tous les documents vous permettant d’apporter la preuve de votre situation.

Embarquement et entrée sur le territoire 

Mais les personnes autorisées à voyager auront encore à planifier leur arrivée et leur séjour au Canada pour être admises à embarquer, puis à entrer sur le territoire.

Leur état de santé sera vérifié au départ et à l’arrivée. Les personnes présentant des symptômes ne seront pas autorisées à monter à bord de l’avion. Le port du masque non médical est désormais obligatoire dans les transports aériens.

Enfin, elles devront présenter, au point d’entrée, leur destination finale au Québec, ainsi qu’un plan de quarantaine obligatoire de 14 jours, même s’il ne présente aucun symptôme. S'ils présentent des symptômes de Covid-19, les ressortissants étrangers ne seront pas admis sur le territoire canadien.

Les citoyens canadiens et résidents permanents qui ont des symptômes pourront tout de même rentrer au Canada, mais uniquement par voie terrestre, maritime ou ferroviaire (pas par voie aérienne). Ils devront, pour leur part, se conformer à des mesures obligatoires non pas de quarantaine, mais d'isolement. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Covid-19 du gouvernement.

Auteur : Camille Teste

Diplômée de Sciences Po Paris, Camille travaille comme journaliste depuis quatre ans, en presse écrite et à la télévision. Passionnée par les voyages et par l'actualité internationale, Camille a travaillé au Liban, au Royaume Uni, en France et au Maroc avant de s'installer à Montréal.

Autres actualités

Le SIIQ se tiendra exceptionnellement cette année les 11 et 12 novembre 2020, au Palais des Congrès de Montréal.
De mémoire, jamais les frais exigés aux demandeurs de la résidence permanente n’avaient connu une telle envolée que celle annoncée par IRCC.