En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 26 février 2018

Du nouveau pour les travailleurs temporaires à Québec !

travailleurs contents Quebec

Bonne nouvelle pour tous les travailleurs temporaires en quête d’aide et d’accompagnement dans leur intégration dans la ville de Québec ! Depuis le 1er février 2018, le SOIT s’est vu confier par Emploi-Québec le mandat exclusif de répondre à leurs problématiques, non seulement d’accès à l’emploi mais aussi d’épanouissement professionnel sur le long terme.

Si les immigrants et nouveaux arrivants titulaires de la résidence permanente peuvent bénéficier d’un grand nombre de services d’accueil et d’aide à l’intégration, il en va différemment de ceux qui ne peuvent se prévaloir que d’un visa temporaire de travail. Pourtant, nombre d’entre eux sont susceptibles de se projeter à long terme au Québec et doivent, eux aussi, pouvoir compter sur des services et conseils qui leur sont dédiés pour bien s’intégrer, en particulier en matière d’emploi. Dans le contexte actuel de plein emploi et de pénurie de main d’œuvre qualifiée, Emploi-Québec a bien compris l’importance d’intégrer ces travailleurs dans l’économie québécoise, en appuyant les acteurs locaux dans leurs actions de rapprochement de ces immigrants avec les entreprises qui recrutent.

Qui sont les travailleurs temporaires ?  

Le travailleur temporaire a de multiples visages, certains bien connus, d’autres moins, mais qui tous vont nécessiter une approche spécifique. Son autorisation de travailler peut être contractuellement liée à l’entreprise qui l’emploie. On parle alors de « permis de travail fermé ». C’est le cas, par exemple, des travailleurs qui sont embauchés directement par une entreprise, aussi bien depuis leur pays d’origine que depuis le sol canadien. Autre travailleur temporaire, autre visage : l’Expérience internationale Canada (EIC) et, notamment, son fameux Permis Vacances-Travail (PVT) et son permis de travail ouvert de 2 ans. Autre cas de figure : l’étudiant étranger à temps plein, qui bénéficie sous condition d’un permis de travail ouvert à mi-temps, hors campus durant sa formation et qui peut prétendre, après obtention de son diplôme, à un permis de travail ouvert à temps plein, dit « postdiplôme », d’une durée maximale de 3 ans.

Sans oublier… les conjointes et conjoints de travailleurs temporaires. Sauf programme EIC, les conjoints peuvent faire la demande d’un permis de travail ouvert et à temps plein de la même durée que celui du requérant principal. Autant de forces vives susceptibles de venir renforcer la main d’œuvre existante. Autant de travailleurs qui ont besoin, eux aussi, de se faire accompagner dans leurs démarches d’intégration socio-professionnelle.

Des services spécifiques pour les travailleurs temporaires 

Pour les travailleurs temporaires à la recherche d’un emploi et d’une bonne intégration, il y a quelque chose de rassurant à se faire accompagner par un organisme mandaté par Emploi-Québec. C’est, du moins, l’assurance de se faire outiller avec le même niveau d’exigence que n’importe quel travailleur permanent. On retrouve ainsi les grands classiques que sont l’adaptation de son CV aux normes québécoises et la préparation à l’entrevue d’embauche. En outre, des conseillers prennent le temps de communiquer sur les spécificités de la culture québécoise, dont fait partie le mentorat, très courant ici. La préparation au marché du travail passe aussi par l’utilisation des outils que sont les réseaux sociaux ou par la façon de vendre sa candidature. En résumé, cette aide pour la recherche d’emploi est une véritable aubaine pour les travailleurs temporaires qui se sentent ainsi épaulés à chaque étape de leur démarche.

***

Travailleurs temporaires dans la ville de Québec ?  Prenez contact avec les conseillers du SOIT, votre organisme exclusif d’accompagnement

Auteur : SOIT (Service d'orientation et d'intégration des immigrants au travail)

Offre des activités de recherche d’emploi personnalisées

En savoir plus

Autres conseils d'experts

4f2055d2 abe9 44db b7b4 e45ee7e8268a
Lorsque vous êtes mariés et que vous demeurez au Québec, vous êtes automatiquement soumis aux règles du patrimoine familial, dont l’objectif est de favoriser l’égalité économique entre les personnes unies par le mariage et entre les conjoints unis civilement.

Publié le : 12 juin 2018

5c45a7da 672f 410d 9f6a 0fe991878578
Lorsque l'un des conjoints décroche un poste à l’étranger, qu'en est-il du conjoint suiveur ? Est-il nécessairement synonymes de frein à sa vie sociale et professionnelle, pour celui qui doit tout quitter au nom de l’amour ? Voici quelques conseils pour une expatriation réussie au Québec en tant que conjoint d'expatrié.

Publié le : 04 juin 2018