En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Étudier à l'université au Québec : tour d'horizon

Etudiants à l'Université

Les diplômes universitaires

Au Québec, il existe trois cycles universitaires conduisant principalement à trois diplômes :

  • le baccalauréat : diplôme de premier cycle (3 à 4 ans d’études),
  • la maîtrise : diplôme de deuxième cycle (2 ans d’études),
  • le doctorat : diplôme de troisième cycle (au minimum 3 ans d’études),

Il existe également :

  • le certificat : diplôme de premier cycle (1 an d’études),
  • le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) : diplôme de deuxième cycle (1 an d’études).

Les universités à Montréal

L’Université de Montréal (UdeM), fondée en 1878, l’UdeM compte 13 facultés, plus de 60 départements, couvrant tant les sciences humaines et sociales que les diverses disciplines des sciences pures et de la santé. Elle compte quelque 45 500 étudiants, dont 10 000 étudiants étrangers originaires de 120 pays, sans compter l’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal et l’École polytechnique de Montréal y sont affiliées. En septembre 2011, l’UdeM a inauguré un nouveau campus à Laval, spécialisé en santé, éducation et intervention psychosociale.

HEC Montréal (École des hautes études commerciales de Montréal), créée en 1907, est aujourd’hui la première école de gestion au Canada. Elle accueille plus de 14 000 étudiants chaque année, dont près de 31 % sont internationaux. L’École propose des programmes du 1er au 3e cycle ainsi que de nombreuses formations adaptées aux cadres, professionnels et dirigeants.

L’École Polytechnique de Montréal est l’un des établissements les plus importants au Canada en terme d’enseignement et de recherche en génie. 16 spécialités pour la formation d’ingénieurs sont proposées aux 8 600 élèves qui suivent les cours chaque année. L’école consacre une part importante de son budget à la recherche et dispose de 24 chaires de recherche du Canada. Ouverte à l’international, Polytechnique accueille plus de 1 600 étudiants internationaux.

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) est un établissement public francophone situé au coeur du Quartier latin. Créée en 1969, elle compte 6 facultés (arts, communication dont l’École de langues, sciences de l’éducation, science politique et de droit, sciences et sciences humaines), une École des sciences de la gestion (ESG UQAM). Elle offre plus de 160 programmes de 1er cycle et plus de 150 programmes de 2e et 3e cycles. Elle compte 34 centres de recherche institutionnels, 26 chaires de recherche du Canada, 25 chaires de recherche-innovation et 6 instituts. L’UQAM accueille près de 39 000 étudiants, dont plus de 3 800 étrangers provenant de 95 pays.

L’Université McGill a été fondée en 1821, sur ce qui allait devenir le centre-ville même de Montréal. Ses 11 facultés, 11 écoles, 4 hôpitaux d’enseignement et son École d’éducation permanente offrent plus de 300 programmes aux niveaux du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat. 40 000 étudiants, dont un tiers internationaux provenant de 150 pays, fréquentent l’Université McGill.

Fondée en 1974, l’Université Concordia est issue de la fusion de deux établissements fondateurs, Loyola College et Sir George Williams University. Elle compte plus de 46 000 étudiants, à qui elle offre 500 programmes, sous la gouverne de 4 facultés. L’Université compte aussi une École des études supérieures ainsi que de nombreux collèges, centres et instituts. Sa population étudiante se compose de 53 % d’anglophones et de 22 % de francophones. Ses quelque 8 400 étudiants internationaux proviennent de 150 pays et représentent un peu plus de 10 % de l’ensemble des étudiants sur le campus.

L’Université de Sherbrooke – Campus Longueuil est composée de 8 facultés et du Centre universitaire de formation en environnement. Elle offre plus de 120 programmes de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat. Elle compte 75 chaires de recherche, dont les forces comprennent, entre autres, la pharmacologie, la biotechnologie, les matériaux, l’aérospatiale, la microélectronique, l’environnement, la linguistique, l’électrochimie, l’acoustique et la supraconductivité. L’Université de Sherbrooke accueille plus de 40 000 étudiants, provenant de plus de 120 pays.

L’ÉTS (École de technologie supérieure) est spécialisée dans l’enseignement et la recherche appliqués en génie et le transfert technologique. Elle offre des programmes d’études du 1er au 3e cycle ainsi qu’un service de perfectionnement. L’ÉTS compte quelque 11 000 étudiants et offre 86 programmes d’études. Chaque année, près de 3 000 cadres, professionnels et techniciens en exercice suivent des formations de perfectionnement dans des domaines diverses (qualité, management, technologie et informatique).

L’INRS (Institut national de la recherche scientifique) est une université de recherche et de formation aux 2e et 3e cycles. Elle est la première université du Canada en terme de recherche grâce à la présence de ses 150 professeurs et d’une centaine de chercheurs postdoctoraux. 14 programmes de maîtrise et 8 programmes de doctorat sont proposés, tous élaborés spécifiquement pour l’INRS (Centre Eau Terre Environnement, Centre Energie Matériaux Télécommunications, Centre INRS–Institut Armand-Frappier, Centre Urbanisation Culture Société). L’université accueille chaque année des étudiants provenant d’une quarantaine de pays différents sur ses quatre campus (Québec, Montréal, Varennes et Laval).

L’ITHQ (Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec) situé au cœur du quartier latin à Montréal, s’inscrit comme la référence au Canada en matière de formation spécialisée dans le domaine de la gestion hôtelière et de la restauration depuis près de 50 ans. Équipé d’un hôtel et de 2 restaurants d’application, l’ITHQ offre un programme universitaire bilingue (français et anglais) Hautes études en gestion hôtelière internationale.

Les universités à Québec (Capitale-Nationale)

Située dans la ville de Québec, l’Université Laval est la première université francophone à avoir vu le jour en Amérique du Nord. Elle offre une expérience d’études et de recherche à la fois humaine et numérique au sein d’un campus verdoyant. Avec des fonds consacrés à la recherche de 403 M$, elle figure parmi les meilleures universités de recherche au Canada. Elle se démarque par l’une des plus vastes gammes de formation avec ses 500 programmes répartis dans 17 facultés. Chaque année, elle accueille 43 000 étudiants, dont 7 000 étudiants étrangers. Au fil du temps, elle a formé plus de 312 000 diplômés qui participent au progrès des sociétés partout à travers le monde.

L’ENAP (École nationale d’administration publique) est l’une des plus importantes écoles en administration publique au monde. Elle propose des programmes de 2e et 3e cycles, des activités de recherche, des services aux organisations publiques ainsi que des activités de développement international. L’ENAP possède plusieurs campus dans cinq régions du Québec (Québec, Montréal, Gatineau, Saguenay et Trois-Rivières). Plus de 2 000 étudiants fréquentent l’ENAP, un établissement à dimension humaine.

Les universités à Sherbrooke (Estrie)

L’Université de Sherbrooke accueille quelque 31 000 étudiants provenant de plus de 120 pays. En tout, cette institution emploie 7 000 personnes. Grâce à une étroite collaboration avec l’industrie, elle offre des programmes d’enseignement coopératif. Elle se classe au premier rang des universités canadiennes en ce qui concerne les redevances pour les innovations brevetées. Ses domaines de connaissance vont de la santé à l’environnement, en passant par la microélectronique, l’optique, les TIC et les micronanotechnologies.

L’Université Bishop’s, fondée en 1843, est anglophone. De petite taille, elle offre à ses étudiants des cours de 25 personnes en moyenne, ce qui en fait l’un de ses atouts.

L'université à Saguenay (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

Fondée en 1969, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) offre près de 180 programmes d’études. Avec ses 6 500 étudiants de 50 nationalités différentes, c’est tout un mélange de cultures et de savoirs qui s’unissent à la vie étudiante bien québécoise que propose l’UQAC. Autant par la qualité de ses professeurs que par les efforts soutenus de ses étudiants, l’UQAC se distingue au Québec, au Canada et mondialement grâce aux 450 projets de recherche qui se développent et évoluent chaque année.

L'université en Abitibi-Témiscamingue

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) accueille près de 5 700 étudiants qui se répartissent sur les trois campus de Rouyn-Noranda, Val-d’Or et Amos. Elle offre des programmes en éducation, gestion, santé, création et nouveaux médias, développement humain et social. L’UQAT a développé une antenne du campus dédiée aux Premières Nations avec un enseignement sur mesure.

L'université à Rimouski (Bas-Saint-Laurent)

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) brille notamment pour ses programmes de recherche sur les sciences de la mer, le développement régional et la nordicité. Elle compte 7 000 étudiants, dont plus de 480 étudiants internationaux provenant de 40 pays.

L'université à Trois-Rivières (Mauricie)

Fondée en 1969, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) accueille près de 15 000 étudiants dont 1 800 étudiants étrangers originaires de 89 pays. La présence de l’Université et de spécialistes dans des domaines de pointe (recherche en biologie végétale, en électronique industrielle, en neuroscience ou encore en médecine alternative) donne à la ville un dynamisme certain.

L'université en Outaouais

L’Université du Québec en Outaouais (UQO) est répartie sur deux campus à Gatineau et à Saint-Jérôme. Elle rassemble plus de 7 500 étudiants chaque année. Son campus a l’avantage d’être situé aux portes de l’Ontario, tout près d’Ottawa, la capitale fédérale du Canada. Ses programmes de recherche sont bien développés dans les domaines des sciences sociales du développement territorial, de la psychoéducation, de la cyberpsychologie, de la réussite scolaire et des transformations du travail, ainsi que de la photonique et de l’informatique des télécommunications.

L'enseignement à distance

Si de nombreux établissements proposent des programmes à distance, l'Université du Québec a créé une université dédiée exclusivement à ce type d'enseignement : la TÉLUQ. Accessible de partout dans le monde, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses cours à distance. Chaque année, c’est près de 20 000 étudiants qui y font leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle. Son admission en continu et la personnalisation de son encadrement soutenu comptent parmi ses nombreux avantages.

Autres pages sur le même thème

Des ententes de sécurité sociale ont été signées entre le Québec et certains pays.
Comment allier travail et études au Québec