Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Estrie

Panorama en Estrie

Le lac Adolphe de Dudswell © Stéphane Lemire

Carte d’identité

Population : 322 099 hab.
Superficie en terre ferme : 10 197 km2
Densité de population : 31,6 hab./km2
Taux d’activité : 61%
Taux de chômage : 6,3%
Gentilé : estrien, estrienne
Siège : Sherbrooke
Principales villes : Sherbrooke, Coaticook, Magog

Portrait

Les Cantons de l’Est (devenu Estrie en 1946), dénomination utilisée aujourd’hui pour la région touristique, offrent un cadre de vie très agréable avec son relief de montagnes et de lacs, et ses maisons de style victorien. La proximité avec les États-Unis est sans conteste un atout dans le dynamisme économique de la région qui se classe au 1er rang au Québec en termes d’exportation.

Le secteur de la production agricole et laitière y joue un rôle important. Une cinquantaine de centres de recherche spécialisés fournissent de plus à la région une solide expertise dans des branches comme l’outillage de précision, les technologies biomédicales et environnementales et la microélectronique.

Le système d’éducation est bien implanté en Estrie avec des écoles primaires et secondaires, des Cégeps, des écoles de formation professionnelle et d’éducation pour adultes et deux universités : Bishop, de taille modeste avec 1850 étudiants, et celle de Sherbrooke. L’Université de Sherbrooke accueille quelque 37 000 étudiants provenant de plus de 100 pays. En tout, cette institution emploie 6 700 personnes. Grâce à une étroite collaboration avec l’industrie, elle offre des programmes d’enseignement coopératif. Elle se classe au premier rang des universités canadiennes en ce qui concerne les redevances pour les innovations brevetées. Ses domaines de connaissance vont de la santé à l’environnement, en passant par le microélectronique, l’optique, les TIC et les micro-nanotechnologies.

La région compte un nombre d’anglophones non négligeable : 8,4%. Leur présence est plus élevée dans les MRC de Memphrémagog et du Haut Saint-François.

Entourée de lacs et de montagnes, Sherbrooke se révèle une oasis lovée au cœur de l’Estrie. On y retrouve à la fois les avantages de la ville et de la campagne. Elle se prête donc à d’agréables activités extérieures et sa vie culturelle n’a rien à envier aux grands centres. Elle offre de nombreux débouchés aux entrepreneurs. C’est la troisième ville québécoise à accueillir le plus grand nombre d’immigrants. 

La Ville de Sherbrooke a mis en place un microsite Internet pour les nouveaux arrivants à Sherbrooke offrant une foule d’information, de références et d’hyperliens visant non seulement à faciliter l’accueil, l’installation et l’intégration des nouveaux Sherbrookois, mais aussi à faire valoir les nombreux avantages et attraits de la ville.

À Sherbrooke, le secteur tertiaire domine le marché du travail, suivi par le secteur secondaire et le secteur primaire. Les secteurs de la santé, de l’éducation et les autres services publics offrent les meilleures possibilités d’emploi; viennent ensuite les secteurs de la fabrication et de la construction. La cité possède également des compétences dans cinq secteurs d’activité distincts : les sciences de la vie ; les technologies propres ; la micro-nanotechnologies  ; les technologies de l’information  ; la fabrication de pointe.

Sherbrooke Innopole est un organisme de développement économique, dont la mission est d’assurer un développement économique innovateur, harmonieux et dynamique.

Principaux secteurs d’activités

  • Agriculture et production laitière
  • Industrie manufacturière : mines (amiante et magnésium), textile
  • Transformation du caoutchouc, bois et papier
  • Microélectronique de pointe, outillage de précision, informatique
  • Biomédical
  • Bio-industries environnementales

Services spécifiques aux immigrants

Actions interculturelles de développement et d’éducation (AIDE) (Sherbrooke) : offre des services conseils pour mieux gérer la diversité culturelle;  soutient l’intégration socio-économique et culturelle des personnes issues de l’immigration;  organise des activités sociales qui rapprochent les gens de différentes cultures et valorisent leur potentiel.

Centre Interculturel Peuplestrie Optimum (CIPO) (Sherbrooke) : favorise l’intégration des personnes immigrantes par des activités intergénérationnelles et interculturelles diverses.

Fédération des communautés culturelles de l’Estrie (FCCE) (Sherbrooke) : depuis 1994, assume le rôle d’interface entre les immigrants, les intervenants socio-économiques et la communauté d’accueil; favorise la rétention et l’intégration des immigrants en Estrie et le développement de relations harmonieuses durables au sein de la communauté estrienne.

Pro-Gestion Estrie (PGE) (Sherbrooke) : depuis 1983, fait la promotion de l’entrepreneuriat, appuie le démarrage et le développement d’entreprises, et soutient des habiletés en matière d’administration, de gestion et de technologies de l’information (soutien aux projets d’affaires des immigrants, informations sur les services dans la région, les ressources et organismes susceptibles d’aider les immigrants, formation pour comprendre le marché du travail et les valeurs de la société québécoise…).

Rencontre Interculturelle des Familles de l’Estrie (RIFE) (Sherbrooke) : depuis 1993,  répond aux besoins des familles immigrantes de l’Estrie tant sur le plan culturel et économique que social.

Soutien aux familles réfugiées et immigrantes de l’Estrie (SAFRIE) : propose de l’aide aux familles immigrantes et réfugiées en difficultés pour mieux s’insérer dans le tissu social et professionnelle en Estrie (ateliers parents-enfants, aide aux devoirs, relation famille-école, conseils familiaux…).

Service d’aide aux Néo-Canadiens (SANC) (Sherbrooke) : depuis 1954, offre de l’information et de l’accompagnement aux nouveaux arrivants dans le but de leur donner la possibilité d’avoir une meilleure intégration dans leur nouvel environnement.


Autres pages sur le même thème

Publicité
Publicité
Publicité