En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Préparer activement sa recherche d’emploi

Préparer sa recherche d'emploi au Québec

S’informer sur le marché de l’emploi et sur son secteur d’activités avant votre départ au Québec

Pour s’insérer plus rapidement sur le marché de l’emploi, avoir pris un certain nombre de renseignements et de contacts professionnels est un minimum nécessaire.

Avant votre départ, il est important de :

  • vous renseigner sur le marché du travail québécois et le secteur d’activités dans lequel vous souhaitez travailler. Si votre secteur présente peu de débouchés, il faut peut-être vous préparer pour un autre métier / profession en regardant plus largement les secteurs connexes. Cela vous évitera d’être déçu de ne pas trouver tout de suite dans votre branche d’activités ;
  • observer dans quelles régions du Québec votre secteur d’activités est développé et en demande de main-d’œuvre. L’emploi ne se trouve pas qu’à Montréal et de belles opportunités professionnelles se trouvent dans les autres régions du Québec ;
  • vérifier si la profession ou le métier que vous souhaitez exercer est réglementé. Si c’est le cas, regardez sur les sites web des ordres professionnels les conditions requises pour exercer et les démarches que vous devrez effectuer pour obtenir l’autorisation d’exercer ;
  • connaître les normes du travail (salaire horaire minimum, congés payés, droits aux congés parentaux, règles de licenciement, etc.).

La consultation des sites Internet des comités sectoriels de la main-d’œuvre (CSMO) vous permettront de vous familiariser avec votre secteur d’activités : besoin en main-d’œuvre, programme de formation, compétences requises, etc.

Liste des CSMO :

  • Aérospatiale
  • Aménagement forestier
  • Caoutchouc
  • Chimie, pétrochimie, raffinage et gaz
  • Commerce de détail
  • Commerce de l’alimentation
  • Communications graphiques
  • Culture
  • Économie sociale et action communautaire
  • Environnement
  • Fabrication métallique industrielle
  • Horticulture ornementale-commercialisation et services
  • Industrie électrique et électronique
  • Industrie maritime
  • Industrie minière
  • Industrie textile
  • Métallurgie
  • Pêches maritimes
  • Plasturgie
  • Portes et fenêtres, meubles et armoires de cuisine
  • Production agricole
  • Produits pharmaceutiques et biotechnologiques
  • Services automobiles
  • Soins personnels
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Tourisme
  • Transformation alimentaire
  • Transformation du bois
  • Transport routier

Déterminer l’appellation de son métier ou profession

Les dénominations peuvent différer d’un pays à un autre. À titre d’exemple, un travailleur social en France correspond à un assistant de service social au Québec, un mécanicien d’ascenseur à un ascensoriste, etc.

Consultez la Classification nationale des professions (CNP), les sites publics officiels et les sites de recherche d’emploi (comme Emploi-Québec, Monster, Jobboom…) pour trouver l’appellation québécoise.

La Classification nationale des professions (CNP) est une banque de données qui référence plus de 40 000 appellations d’emplois réparties en  500 profils de groupes professionnels. Elle divise en quatre grands niveaux de compétence (A, B, C et D) établis en fonction de la durée et du niveau de formation ou d’études.

Niveaux de compétence :

  • A –  Une formation universitaire caractérise habituellement ces professions
  • B –  Une formation collégiale ou professionnelle ou un programme d’apprentissage caractérise habituellement ces professions
  • C –  Une formation de niveau secondaire et quelques cours de courte durée ou une formation spécifique à la profession
  • D –  Une formation en cours d’emploi caractérise habituellement ces professions
  • La CNP propose également un classement en fonction du genre de compétence lié à une profession donnée. Les professions de gestion ont un code débutant par 0.

Comprendre le champ d’activités couvert par une profession ou un métier

Il arrive que pour un métier ou une profession portant la même appellation que celle que vous exerciez dans votre pays de provenance, les caractéristiques en soient différentes. Vous pouvez vérifier si les principales fonctions qui y sont associées sont celles que vous connaissez en consultant l’outil IMT en ligne. Les différentes appellations, la nature du travail, les conditions d’accès et les niveaux de compétences y sont décrits avec précisions.

Définir ses objectifs professionnels

Chercher un emploi lorsque l’on est un nouvel arrivant implique souvent une redéfinition de ses objectifs professionnels : qu’ai-je envie de faire ? Mon projet semble-t-il réalisable ? Ai-je la bonne formation ? Ma profession est-elle réglementée ? Comment se pratique-t-elle au Québec ? Y-a-t-il une adéquation entre mon projet et le marché du travail québécois? etc. Autant de questions nécessaires pour établir son projet de vie au travail. En cas de doute, un conseiller en orientation peut généralement aider à faire le bilan de ses compétences et définir son projet. Une fois les objectifs professionnels établis, un conseiller en emploi peut poursuivre le travail d’accompagnement en aidant à définir une stratégie pour concrétiser le projet.

Faire le point sur ses compétences transversales

Au Québec, les compétences transférables doivent être mises en valeur. Si vous n’avez pas les compétences exactes requises pour le poste sur lequel vous postulez, réfléchissez à celles que vous pouvez mettre en avant : sens de la décision, de la communication, méthodologie, analyse de l’information, etc. Vous pourrez alors montrer que vous êtes en mesure d’exploiter ces compétences et d’en acquérir de nouvelles.

Réunir tous les documents liés à son expérience professionnelle

Il peut être pertinent de vous constituer un dossier regroupant vos diplômes, relevés de notes scolaires, attestations de formation, certifications professionnelles, lettres de recommandations d’employeurs, etc. Si vous avez des réalisations à montrer, regroupez des dessins, des photographies et autres documents.

Consulter des répertoires d’entreprises

Pour se constituer une base potentielle d’employeurs à contacter, il est pertinent de consulter IMT en ligne et de cliquer sur l’onglet « Trouvez une entreprise ». Ensuite, il faut sélectionner la région de travail souhaitée, voire les municipalités où vous préférez travailler puis sélectionner le secteur d’activité désiré.  


Autres pages sur le même thème

0a7c5c60 e497 41ed b9e2 3879e49169db
La recherche de votre premier emploi au Québec peut vous sembler longue, parsemée de difficultés.
C96f63a2 27de 4c14 ad92 5563f8bf674d
Il faut savoir tendre l’oreille, regarder de près les ressources et stratégies mises à disposition pour ensuite pouvoir les utiliser.