Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

5.Expérience internationale Canada (EIC) : PVT, Jeunes professionnels et stages

Le PVT au Canada

L’initiative « Expérience Internationale Canada » (EIC) s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 29, 30 ou 35 ans (selon leur nationalité) souhaitant voyager et/ou acquérir une expérience professionnelle au Canada. Les autorisations pour séjourner et travailler au Canada sont temporaires. Les personnes bénéficiant d’un permis d’une catégorie prévue par EIC doivent quitter le sol canadien à l’échéance de leur permis ou se tourner vers d’autres dispositifs d’immigration temporaire ou permanente.

Selon leur nationalité, les candidats peuvent, ou non, participer plusieurs fois à EIC. Chaque accord EIC a en effet des conditions de participation et un fonctionnement qui lui sont propres. Il convient donc également de se renseigner sur les possibles évolutions de ces accords, pays par pays.

Chaque année, un nombre restreint de places est disponible dans chaque catégorie EIC. Lorsqu’elles sont épuisées, il faut attendre l’année suivante pour postuler. L’initiative EIC n’est pas exclusive au Québec : il s’agit d’un programme du gouvernement fédéral. En y participant, vous pouvez voyager et/ou travailler partout au Canada.

Chaque année, un nombre restreint de places est disponible dans chaque catégorie EIC. Lorsqu’elles sont épuisées, il faut attendre l’année suivante pour postuler. L’initiative EIC n’est pas exclusive au Québec : il s’agit d’un programme du gouvernement fédéral. En y participant, vous pouvez voyager et/ou travailler partout au Canada. Pour tout savoir sur EIC, consultez le site d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Les conditions d'admission

Pour participer à l’EIC, il est obligatoire :

  • d’entrer dans la tranche d’âge requise lors du dépôt de la demande ;
  • d'être citoyen d’un pays participant et (pour certains pays seulement) y résider habituellement ;
  • d'être titulaire d’un passeport valide pendant toute la durée du séjour prévu au Canada ;
  • de souscrire une assurance maladie/hospitalisation/rapatriement valide pour la durée du séjour. Ne négligez pas cet aspect car il serait embêtant qu’en cas de maladie ou d’accident, vous ayez à débourser de votre poche des sommes allant jusqu’à plusieurs milliers de dollars. De plus, vous devrez présenter la preuve d’assurance à un agent d’immigration à votre arrivée au Canada ;
  • de disposer d’économies suffisantes pour subvenir à vos besoins en début de séjour (l’équivalent de 2 500 $ CAN), sous la forme d’une attestation de votre compte bancaire délivrée au plus tard une semaine avant votre départ ;
  • de pouvoir présenter un billet aller-retour ou demonter que vous disposerez des ressources nécessaires à l'achat d'un billet retour au terme de votre séjour au Canada ;
  • de vous acquitter des frais demandés.

Notez également que la COVID-19 a mené le gouvernement à instaurer une condition supplémentaire à l'entrée sur le territoire. Les candidats au programme IEC devront :

  • être entièrement vaccinés, ou
  • présenter une offre d’emploi valide, et qu'ils pourront commencer à travailler dès la fin de leur quarantaine.

Les pays participants 

En 2021, les ressortissants des pays suivants peuvent participer à Expérience Internationale Canada : Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chili, Costa Rica, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grèce, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République de Corée, République tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taïwan et Ukraine.

EIC est composée de plusieurs catégories : le PVT, le permis Jeunes professionnels et le permis Stage coop international.

ATTENTION : toutes ne sont pas effectives dans chacun des pays. Consultez le site d’IRCC pour connaître les options possibles pour chaque nationalité.

Les trois catégories d'EIC

Vacances-Travail (PVT)

Ce dispositif s’adresse aux personnes souhaitant voyager et travailler au Canada pendant au maximum un an, voire deux pour certains pays (c’est le cas, notamment, des Français). Une offre d’emploi n’est pas exigée pour postuler au PVT. Les PVTistes, comme on les nomme, pourront donc travailler pour un ou plusieurs employeurs au Canada.

Jeunes professionnels

Ce dispositif s’adresse aux personnes désireuses de se perfectionner dans leur domaine de compétences. Il est nécessaire d’avoir trouvé un emploi au Canada pour en bénéficier, car on ne peut être lié qu’à une seule entreprise durant la durée d’un contrat de travail qui ne pourra excéder 24 mois, et selon une durée variable en fonction des pays. Le salaire hebdomadaire doit correspondre, au moins, au salaire minimum de la province ou du territoire de l’emploi, calculé sur une base de travail à temps plein.

L’emploi que vous allez occuper doit correspondre aux études que vous avez faites ou à une expérience professionnelle dans le domaine, sous peine de voir votre demande de participation refusée.

Depuis 2015, l’emploi trouvé doit appartenir aux catégories A, B ou 0 de la classification nationale des professions (CNP) du Canada. Si votre emploi n’appartient pas à l’une de ces catégories, votre demande de permis Jeunes professionnels sera refusée.

Stages Coop international

Ce dispositif de 12 mois maximum (24 mois pour les Australiens et 6 mois pour les Autrichiens) concerne les personnes souhaitant faire un stage pratique au Canada, dans le cadre de leurs études ou de leurs formations professionnelles. Au Canada, il est obligatoire d’obtenir un permis de travail pour faire un stage, rémunéré ou non, quelle qu’en soit sa durée.

Soumission des dossiers

La soumission des demandes de participation à l’initiative EIC se fait sur une interface unique, MonCIC et est menée en deux étapes :

1. L’évaluation pour déterminer l’éligibilité à EIC

Cette première étape sert à déterminer votre admissibilité au programme. Vous pouvez créer un compte MonCIC sur le site internet d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), vous ferez alors partie d’un bassin de candidats. Si vous le souhaitez, et si vous êtes éligible, vous pouvez intégrer plusieurs bassins (PVT, JP ou Stage coop). Une fois cette première étape franchie, vous devez attendre que le gouvernement du Canada vous envoie une invitation à présenter une demande de permis de travail, sur votre compte MonCIC. Vous n’avez aucune garantie de recevoir une invitation : plusieurs rondes d’invitations auront lieu, jusqu’à épuisement du quota. Pour les PVT, les places seront attribuées par tirage au sort tout au long de l’année. Pour les Jeunes Professionnels et les Stages, les places seront attribuées en fonction des demandes reçues.

2. À la réception de votre invitation

Dès que vous aurez reçu votre invitation, vous aurez 10 jours pour l’accepter puis 20 jours pour réaliser votre demande de permis de travail. Dans cette seconde étape, vous devrez télécharger en ligne les documents exigés et payer les frais demandés. Après avoir rempli votre dossier en ligne, téléchargé les documents exigés et payé les frais, votre demande sera soumise à IRCC et traitée par un agent du Gouvernement. Si votre demande est acceptée, vous recevrez une lettre d’introduction à présenter à votre arrivée au Canada.

Formalités à l’entrée au Canada

Lors de votre arrivée au Canada, vous devrez remettre à un agent de l’immigration :

  • la lettre d’introduction que IRCC vous a envoyée,
  • votre passeport valide pendant toute la durée de votre séjour,
  • la preuve d’assurance maladie hospitalisation/rapatriement valide pendant toute la durée de votre séjour,
  • un relevé de compte datant de moins d’une semaine, incluant de quoi payer un billet d’avion retour si vous ne l’avez pas déjà,
  • une preuve vaccinale ou une offre d'emploi valide pour un travail qui démarrera qu terme de la quarantaine.

Notez que, depuis l’été 2018, vous devez aussi, dans la plupart des cas, fournir vos données biométriques (photo et empreintes digitales).

L’agent vous délivrera alors votre permis de travail. Avant de quitter le bureau d’immigration, vérifiez avec minutie l’exactitude des informations qui y figurent (nom, prénom, date de validité, nom de l’employeur le cas échéant, etc.).

Dernière démarche à faire une fois installé : vous devez demander votre numéro d’assurance sociale (NAS), obligatoire pour pouvoir commencer à travailler.

Le PVT en couple ou en famille

Si votre conjoint vient avec vous au Canada, il doit obtenir un statut qui lui sera propre : travailleur (en obtenant son propre permis), étudiant ou visiteur (sans autorisation de travailler). En fonction de son pays de citoyenneté, il est possible que votre conjoint(e) doive demander un visa de résident temporaire, qu’il/elle ait l'intention de travailler ou non.

Vos enfants peuvent également vous accompagner, mais devront obtenir un statut qui leur est propre. S’ils ont plus de 6 ans, ils devront être scolarisés et doivent, de ce fait, obtenir un permis d’études.

Autres articles
Les délais de traitement des dossiers d’immigration au Québec et au Canada

Les délais pour immigrer au Québec varient selon le pays de dépôt de la demande.

1.Informations officielles sur l'immigration au Québec et au Canada

À qui s'adresser dans vos démarches d'immigration permanente ?